En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les français jugent sévèrement l'école, selon un sondage ipsos-lbc
 

PARIS (Reuters) - Les Français notent très sévèrement l'école et l'enseignement dans leur pays, selon un sondage publié jeudi. Ils sont ainsi 64% à...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • nonnonnon
    nonnonnon     

    Pour ma part j'ai trouvé que le privé servait aux parents le discours qu'ils avaient envie d'entendre mais que sur le fond, les élèves n'en étaient pas meilleurs et qu'en cas de difficulté scolaire la seule solution proposée était le flicage et la punition. Je précise que mon gamin va finalement passer son bac à 15ans.
    Ne croyez pas que je critique votre choix mais restez vigilant(e) car parfois derrière les discours il se passe tout autre chose. Certains parents d'élèves ont mis plus d'un an à s'en rendre compte et certains gamins étaient vraiment abîmés par ce qu'ils avaient vécu.

  • nonnonnon
    nonnonnon     

    il faut plus de suivi des parents dans le public mais pour ma part je considère que c'est mon rôle. C'est à nous d'expliquer le respect à nos enfants, de montrer de l'intérêt pour ce qu'ils étudient, de suivre leur parcours scolaire. Très impliquée dans le privé (association de parents d'élèves, kermesses et tout le reste) j'ai vu la face cachée du privée. Le lycée privé du coin inscrit les mauvais élèves en candidat libre pour ne pas faire chuter son taux de réussite au bac. J'ai vu des gamins se faire pousser vers la sortie car leurs résultats scolaires n'étaient pas à la hauteur (des élèves qui n'avaient pas de problèmes de comportement mais on leur en à trouvé). Le privé d'aujourd'hui à bien changé de ce que j'en ai connu enfant et ado.

  • smartiz
    smartiz     

    RAISON, mais je ne parle pas de l'orientation politique du personnel, (quoique orientes principalement a gauche) c'est simplement une constatation, qui ne peux etre contredite. SINCERES SALUTATIONS

  • heloïse
    heloïse     

    Merci Lieut. J'ajouterais qu'il faudrait peut-être prendre en considération que les pays si souvent cités en exemple (ah! le Danemark, c'est si bien) ont une population peu nombreuse et surtout très homogène. D'autre part, zéropointé, vous dites que les enseignants doivent éduquer nos enfants, ce n'est pas leur mission à l'origine, mais ça l'est devenu par la force des choses.

  • Verly.
    Verly.     

    ...vous avez du redoubler chaque classe depuis la sixième et passer trois ans avant d'avoir le bac

  • Verly.
    Verly.     

    ...et depuis longtemps. Dans les années 80 déja un rapport du congrés déclarait:"Traiter ainsi son système éducatif équivaut à lui gaire une déclaration de guerre". Cela sur le plan politique et social. Sur le plan conceptuel c'est toujours la guerre entre kes behaviouristes et les cognitivistes. Pour ce qui est de la recherche les alméricains continuent de penser qu'il est moins onéreux d'aller débaucher des chercheurs à l'étranger que de les former sur place. Trois ou qutre établissements prestigieux pour un territoire grand comme l'Europe ça leur suffit dans ces conditions.

  • Verly.
    Verly.     

    ...soixante dix ou soixante quinze pour cent des français se disaient satisfaits du corps enseignant...

  • Verly.
    Verly.     

    ...d'abord la MAIF n'est pas du tout en faillite et etre parenthèse contrairement à d'autres assurances lièes aux banqques elle n'a aucune part à la crise financière. Ensuite les enseignants n'ont jamais eu la proprièté d'aucun moyen de production tout au plus avaient-ils une coopérative d'achat non subventionnée et sans soutien financier public contrairement aux grandes surfaces: la CAMIF. Elle n'était moins chère que les autres mais ne sélectionnait que des produits fiables. Elle est tombée sous les coups de la grande distribution. Ils se marient entre eux?! on se demande bien où vous êtes allé pêcher ça! Quant à forer une caste c'est absolument impossible étant donné qu'on recrute dans tous les milieux et par concours. Ca ne va peut-être pas vous faire plaisir un système qui s'apparente à celui des castes existe bien mais c'est à l'étranger où tout est censé être meilleure en Allemagne précisément. Ce sont les patrons qui ont la haute main sur l'enseignement professionnel ce sont eux qui décernent les titres et corrigent les examens. Ils ont naturellement tendance à privilégier leurs enfants et c'est ainsi que le système se transforme en caste. Cela a tout une série de conséquences qui font que les Landrat voudraient supprimer ce système mais c'est un sujet trop long à développer. Mai 68 n'a pas été le fait des enseignants la fraction gauchiste au sein des syndicats est ultra minoritaire. Il n'y a que 17% de syndiqués chez les prof et parmi ces syndiqueés 6% sont gauchistes. On est en train de casser notre enseignement même le privé en est conscient et c'est pourquoi il va manifester au côté du public... Il est difficile de les traiter de soixante huitards... Ces derniers ont fait fructifier leurs intérêts. Cohn-Bendit a inventé le "Libéralisme-Libertaire" et Keller , le maoîste siège au Medef... Pour terminer: la Macif, excellente mutuelle, n'a rien à voir avec les ensignants

  • Verly.
    Verly.     

    ...quand il parlait de dégraisser le mammouth il visait surtout toute une frction du ministère occupée par une bande de propres à rien dont la seule fonction est de "penser" et d'intriguer tout en regardant leurs collègues du même ministère s'occuper de faire tourner la boutique. Il faut bien se garder de toute généralisation dans cette fraction de parasite la gauche bobo n'est pas la seule à être représentée, la droite néo- libérale y a aussi ses champions ses sous-marins et ses agents recruteurs...

  • Guru
    Guru     

    Permet moi de vous contre dire ,car dans mon cas mon gamin qui était dans le publique jusqu'en 5éme ne foutait rien et les profs s'en foutaient,comme me l'a dit une de ses profs : "on ne peut pas s'occuper de tous".Résultat : dans le privé ,il s'est amélioré parce qu'il était mieux suivi.

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire