En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour 74% des enseignants, la réorganisation des rythmes scolaires a eu un effet négatif sur les élèves.
 

 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • comprendrepkoi
    comprendrepkoi     

    Fallait réfléchir avant de voter...

  • papi54
    papi54     

    pourquoi ne pas revenir au calendrier des années 50/60 ou on été bien instruit et pas plus fatigué mais c'est sans compter avec les pauvres enseignants et les professionnels du tourisme qui se plaignent tout le temps quand est ce qu'on se penchera sur le sort des ouvriers ,ces manuels qui travaillent par tous les temps,les enfants n'ont qu'a aller se coucher de bonne heure sans télé et sans portable

  • pierrot14
    pierrot14     

    Seul point commun : le rythme des vacances ......

  • Badvann
    Badvann     

    Un pas en avant, deux pas en arrière...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je comprend les instits, c'est dur de travailler quand on en a jamais eu l'habitude!

    ZOULOU
    ZOULOU      (réponse à beaudolo)

    c'est vrai, ils auraient aussi pu faire carrière dans l'armée!!!

  • tpacap
    tpacap     

    Les enfants doivent être debout aux aurores 5 fois par semaine au-lieu de 4 fois par semaine, leurs journées n'en finissent plus, c'est PIRE qu'avant, les enfants sont fatigués? mais ou est le scoop?!?
    Tout ça avait été annoncé bien avant la mise en place de ces mesures.

    vestale
    vestale      (réponse à tpacap)

    Surtout qu'aprés leur dur labeur scolaire, les pauvres petits doivent en plus se coltiner leurs jeux vidéos parfois jusqu'à minuit !!

  • Sans_Dents
    Sans_Dents     

    Ou est la surprise ? Depuis le début tout le monde reconnaît que ces nouveaux rythmes tiennent davantage de l’idéologie gauchisante que des besoins de l’enfant. Comme d’habitude avec les socialistes, les décisions sont prises sans études d’impacts préalables. Dans les écoles primaires de ma commune, on réveille les petits qui font la sieste pour les « activités péri-scolaires » … c’est à dire garderie dans la cour !

    Maeteh
    Maeteh       (réponse à Sans_Dents)

    Exactement, ce n'est plus une école mais une garderie !

  • dumoly
    dumoly     

    Dans ma commune (socialiste pourtant), c'est uniquement de la garderie dans la cour de récréation ou sous le préau!

    Sans_Dents
    Sans_Dents      (réponse à dumoly)

    Comme dans une majorité de communes ! La réforme des rythmes scolaires s'est faite sans études préalables, sans budget et sans tenir compte des besoins des enfants. La décision "vient d'en haut", sans consulter les principaux intéressés. Prouvant ainsi que ce fut principalement une mesure idéologique.

  • manchois
    manchois     

    Curieux, le gouvernement n'avait il pas indiqué que les enseignants avaient été consultés? Encore une mesure qui a été décidée envers et contre tout d'une manière anti démocratique, contre l'avis des élus locaux qui doivent financer cette mesure... encore un carton rouge pour le Président et son gouvernement...

  • Runner
    Runner     

    ...Mais ne jugent pas sévèrement ceux qui les ont mis en place.

Votre réponse
Postez un commentaire