En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les sociétés chargées des écoutes doivent remplacer leurs serveurs et veulent un engagement du gouvernement (photo d'illustration).
 

Les sociétés chargées des écoutes judiciaires adressent un ultimatum à la Chancellerie. Elles veulent des précisions quant à leur avenir, alors que l'Etat a engagé un programme de regroupement des écoutes judiciaire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Confier du matériel high tech, l'achat, l'entretien, le renouvellement, le dépannage, etc. à des fonctionnaires ...
    Ma foi, pourquoi pas.
    Comme ça on fera croire que c'est "gratuit".

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Même là ils veulent faire grève! Mdr ! Le point d'indice de l'écouteur a été gelé lui aussi!

  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    "une toute nouvelle plate-forme nationale d'interceptions judiciaires (PNIJ) "................la nouvelle "Stasi" française du pouvoir socialiste !?

    rebroussepoils
    rebroussepoils      (réponse à Deboutlesmorts)

    Parce que les autres, ne pratique pas la même chose ? vous rêvez ou quoi !

Votre réponse
Postez un commentaire