En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

RENNES (Reuters) - Deux dirigeants de la laiterie Novandie de Marcillé-Raoul, en Ille-et-Vilaine, ont été retenus pour la deuxième nuit consécutive...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • sable rouge
    sable rouge     

    "....une réorganisation de la société Novandie..."qu'ils disent.En terme salariés, cela se traduit par des chômeurs en plus, et pour les salariés restant,une productivité accrue pour le même salaire. L'esclavage du XXI ieme siècle en somme, ne vous laissez pas faire , bloquez tout!!

  • nunuchedevienne
    nunuchedevienne     

    Ils ont RAISON de ne pas se laisser faire, mais les ministres s'en foutent, ils s'occupent des homos...
    Il s'occuperont de la filière laitière quand le lait viendra des pays de l'Est( européen) et deviendra une denrée rare. Nos gouvernants, assistés de L'Eurocratie ont fait la même chose avec l'industrie, les raffineries,la viande...LES ACTIONNAIRES ET LA RENTABILITE D'ABORD...Après on verra...

  • Vacheàlait75
    Vacheàlait75     

    C'est les patrons de la grande distribution. S'ils veulent faire quelque chose d'intelligent, ils n'ont qu'à séquestrer les patrons de la grande distribution. Ce sont eux qui égorgent ces sociétés.

  • chaumière
    chaumière     

    ont à 100% raison ! Dire qu'il y a encore + de 4 ans à voir venir de telles situations... Encore et encore ! Que fait M. Mont&bourre ? La marine, c'est fini ! Au suivant.....

  • lapsus
    lapsus     

    il peuvent garder, les murs, les machines et les cadres à l'infini, pour eux c'est terminé. Mais ils ne le savent pas encore. C'est dommage et c'est con à la fois. On n'a pas eu le courage de leurs expliquer avant les elections que leur travail, c'était d'abord des clients. Souhaitons qu ils puissent rebondir et trouver un autre travail, c'est tout le mal que je leurs souhaite.

Votre réponse
Postez un commentaire