En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un rat dans les environs de la Tour Saint Jacques à Paris
 

Les agents chargés de la dératisation de la Ville de Paris seront en grève mardi à l'appel de la CGT et de FO pour réclamer davantage d'effectifs et l'obtention de primes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Gel
    Gel     

    Mr Falpi :
    1- Les effectifs sont de 1,8 personnes par arrondissement et leurs tâches ne s'arrêtent pas à la dératisation des lieux publics (écoles, crèches, mairies, parcs...) Ils font aussi la destruction de tous les nuisibles (poux de corps, gales...), les nettoyages après décès (personnes sans famille ou hygiène après attentats), désinfections et assainissements (maladie comme la tuberculose ou le sida), les défibrillateurs, les seringues ...
    2- Les agents ont tous le certificat biocide. Ils ont accès à toutes les formations grâce à la Ville de Paris ce qui n'est pas le cas dans le secteur privé où souvent le personnel est mis sur le terrain sans formation.
    3- Je n'ai pas lu votre livre mais vu vos déclarations, ça ne donne pas du tout envie.

  • Falpi
    Falpi     

    Les effectifs sont suffisants, ce sont les compétences qui ne le sont pas.
    Les dératisations trop longues et inefficaces des jardins St Jacques, par exemple, le démontrent.
    D'autre dératiseurs, d'entreprises privées, parviennent à dératiser des parcs plus grands en moins de 3 jours, dans d'autres villes, avec les techniques exposées dans mes formations et mes livres.
    Pierre Falgayrac
    Auteur des livres "Des rats et des hommes" (Éditions Hyform 2013) et
    "Le grand guide de lutte raisonnée contre les nuisibles urbains" (Éditions Lexitis 2014)

    Gel
    Gel      (réponse à Falpi)


    1- Les effectifs sont de 1,8 personnes par arrondissement et leurs tâches ne s'arrêtent pas à la dératisation des lieux publics (écoles, crèches, mairies, parcs...) Ils font aussi la destruction de tous les nuisibles (poux de corps, gales...), les nettoyages après décès (personnes sans famille ou hygiène après attentats), désinfections et assainissements (maladie comme la tuberculose ou le sida), les défibrillateurs, les seringues ...
    2- Les agents ont tous le certificat biocide. Ils ont accès à toutes les formations grâce à la Ville de Paris ce qui n'est pas le cas dans le secteur privé où souvent le personnel est mis sur le terrain sans formation.
    3- Les rats sont "néophobe" il est donc impossible de les détruites en 3 jours.
    4- Je n'ai pas lu votre livre mais vu vos déclarations, ça ne donne pas du tout envie.

Votre réponse
Postez un commentaire