En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les basques de l'eta veulent discuter avec madrid et paris
 

MADRID (Reuters) - Le mouvement séparatiste basque ETA a souhaité samedi l'ouverture de pourparlers avec les gouvernements espagnol et français afin...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Ilian
    Ilian     

    J'ai bien lu, même relu plusieurs fois votre post, je suis à peu près d'accord avec une grande partie de votre commentaire, le cas Aurore Martin est tellement différent, je ne doute pas un instant que vous le connaissiez, permettez moi en quelques lignes vous écrire ce que la presse ne divulgue pas ou peu ( Aurore a participé en Espagne à un meeting autorisé et a pris la parole en tant que membre de Batasuna " parti légal en France, dissous en Espagne depuis + de 2 ans " en demandant comme les autres intervenants que le gouvernement Espagnol accepte le rapprochement des prisonniers politiques, très éloignés de leur famille ), récemment, le juge Espagnol qui, n'arrivant pas à justifier ce qu'il considère comme un acte grave sur le territoire Espagnol, toujours par rapport à ce dont elle est accusée " prise de parole ", n'a rien trouvé de mieux que d'écrire qu'Aurore avait également participé à ce même genre de manifestation en Pays Basque nord "en France,donc ", si, chez nous, sur notre sol, le simple fait de parler à un micro lors d'une manifestation avait été considéré comme une faute, je crois qu'elle aurait été arrétée bien avant par les autorités Françaises, et tellement plus facilement que par cette mascarade d'MAE demandé par le juge Espagnol ).
    Voila, Aurore qui, depuis des mois oeuvrait avec d'autres pour un concensus afin de ramener un peu de calme mais avant tout de paix au Pays Basque, je crains que ce fut un mauvais choix que celui d'avoir maintenu ce
    MAE, que par ailleurs, l'ancien gouvernement n'avait pas appliqué.

  • desourcesur
    desourcesur     

    On c'la joue grandiose!!!??? Vous, en me reprochant la méconnaissance du délit d'opinion. Mais si opinion il y a, elle est parfois condamnable comme certain propos déplacés de l'extrême droite style : détails de l'histoire et , Durafour Crématoire. Et cette jeune dame pour se solidariser de personnes dont l'opinion est la violence et l'outil de dialogue les armes et les bombes. Quand sur d'autres sujets vous ne vous géner pas en faisant systhématiquement l'amalgame de droite et extrême droite quand vous réduisez tout opposition d'opinion au fachisme, vous faites là,aussi, un délit d'opinion. Alors vous pouvez trouver des qualités à cette personne, moi ce que je vois c'est qu elle est solidaire de gens qui ont depuis 40 ans essayer par la violence d'imposer leur point de vue. Alors votre comité avec des soi disant autorités reconnues, laissez moi en douter, qui et sur quel sujet? Nous avons encore un belle exemple à Notre Dame des Landes où le président essaie de tervigerser en lancant une discution afin de laisser certaines sortir avec les honneurs par le haut. Et au lieu de jouer l'appaisement ils relancent la Guérilla. Et dans quelques temps quand il sera dans l'obligation de rétablir l'ordre public, ils viendront nous jouer les victimes. La démocratie est le moins mauvais des systhèmes et a part prétendre imposer votre vision sectaire, elle est celle dans laquelle nous vivons pas dans celle que vous et cette dame vous voulez imposer. Et vous aurez du mal à m'imposer votre vision de l'écriture même si vous deviez m'envoyer dans un camp de réeducation. Je ne vais pas pleurer sur le sort de cette dame qui en prison doit être traitée convenablement, ce qui n'est pas le cas des os des milliers de victimes innocentes que ces amis ont fait en faisant péter des bombes ou en tirant dans le dos de gens dans la rue.C'est avec de la fermeté que les gouvernements successifs de droite comme de gauche, de France et d'Espagne ont pu les reduire à impuissance, et bien c'est encore avec la même fermetée qu'il faut faire en sorte qu ils sortent par la plus des petites portes afin qu ils ne se glorifient de rien, qu ils ne jouent pas les victimes. En un mot qu il ne laissent sur l'histoire qu un passage montrueusement inutile et sanglant afin que les générations suivantes puissent vivre dans la paix sans que des fada pareille vieille leur pourrir la vie.

  • Ilian
    Ilian     

    Pour avoie écrit ce commentaire, c'est que vous ne connaissez pas la signification
    " délit d'opinion ", apprenez cette phrase et réécrivez ensuite. Savez-vous que cette jeune femme devait faire partie d'un comité prévu en décembre avec des autorités unanimement reconnus sur le plan mondial, afin de résoudre justement ce problème et aller vers un paix durable ?

  • desourcesur
    desourcesur     

    qui se ressemblent s assemblent. je ne fais pas de difference entre celui qui tire ou pose une bombe et celui qui approvisionne ou transporte. si coupable elle est qu elle soit juge et si reconnu coupable condamnée

  • desourcesur
    desourcesur     

    qui se ressemblent s assemblent. je ne fais pas de difference entre celui qui tire ou pose une bombe et celui qui approvisionne ou transporte. si coupable elle est qu elle soit juge et si reconnu coupable condamnée

  • Ilian
    Ilian     

    Négocier lorsq'on se retrouve minoritaire, c'est à dire juste une poignée d'individus, peut être une centaine et encore alors que l'ETA a compter + d'un millier d'hommes et femmes qui défendaient la cause, c'est trop facile et infaisable, maintenant, faire preuve d'une certaine clémence de la part des 2 gouvernements pour ceux qui ont moins de sang sur les mains que d'autres, pourquoi pas, pour ceci, que le gouvernement d'Espagne libère au plus vite Aurore Martin, emprisonnée pour un délit d'opinion sur le sol Espagnol, elle, oui c'est sur, n'a pas de sang sur les mains.

  • desourcesur
    desourcesur     

    A l'époque ou tous ses extrémistes du pays basques ou d'ailleurs posaient des bombes à l'aveugle et tuaient des gens, ils ne parlaient pas de négiciation!!! Et quand ils parlent de dissolution pour rentrer à nouveau dans le jeux de la politique démocratique c'est que l'heure des négociations est déjà dépassée. Relisez leurs propos d'alors, rien à changé dans leur doctrine, ce sont les mêmes à notre Dames des Landes. Seul la fermeté paye, la majorité des citoyens quelques soient leurs sensibilités politiques n'ont pas à se laisser dicter leurs conduites par des "soldats perdus". Nous n'avons pas non plus à faire miséricorde car eux ne connaissent pas ce mot envers leurs ennemis. Nous devons tout faire pour les erradiquer et les survivants n'ont qu une chose à faire c'est rentrer dans le rang en toute discrétion pour qu ils espèrent qu on les oublie... Et de cela rien n'est garantie.

  • SYBARITE
    SYBARITE     

    C'est plutôt une bonne nouvelle à condition que l’État espagnol accepte au moins d'en parler Espérons que comme en Irlande les deux parties sauront trouver le bon chemin .
    Mais il y a une chose que je suis pas prêt de pardonner à cet petite chose de vals et de taubira c'est d'avoir livrer une Française

Votre réponse
Postez un commentaire