En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Certains rats sont plus résistants que d'autres aux anticoagulants.
 

Pour endiguer la prolifération des rats dans la capitale, la Ville de Paris lance une étude destinée à mettre au point un anticoagulant plus efficace.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Falpi
    Falpi     

    Bien sûr que seront trouvés des phénomènes de résistance : c'est le résultat de techniques de dératisation prônée par les fournisseurs de la ville de Paris. En consommant régulièrement des doses non létales d'anticoagulants, les rats s'immunisent progressivement.
    Mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg, car le problème n°1 de la dératisation, c'est la concurrence alimentaire entre la nourriture saine habituelle et les appâts; problème que les dératiseurs de Paris ne savent pas résoudre.

    Pierre Falgayrac
    Auteur des livres "Des rats et des hommes" (Éditions Hyform 2013) et
    "Le grand guide de lutte raisonnée contre les nuisibles urbains" (Éditions Lexitis 2014)

Votre réponse
Postez un commentaire