En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Michel Blanquer
 

Comme l'avait annoncé le ministre de l'Éducation nationale, le redoublement va devenir une possibilité à l'école. Un projet de décret précise néanmoins qu'il devra rester "exceptionnel".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • kika7
    kika7     

    Bravo, y'en a marre de l’angélisme des socialistes
    Il faut redonner de l'autorité aux profs, les élèves se la coulent douce car ils savent qu'ils ne craignent rien et ne redoubleront jamais

  • kika7
    kika7     

    BRAVO BRAVO y'en a assez de l’angélisme des socialistes !!
    Il faut redonner de l'autorité aux profs : les élèves ne craignent plus rien et se la coulent douce car ils ne redoublent jamais !!

  • kika7
    kika7     

    BRAVO BRAVO

  • CHRIDUP
    CHRIDUP     

    C'est une excellente décision...un grand BRAVO!!!

  • Zebigboss
    Zebigboss     

    Le redoublement a sauvé mon education, dans les années 80: en échec scolaire en seconde essentiellement du a des circonstances personnelles, cela m'a permis de retrouver confiance en moi (avec des profs que je n'oublierai jamais, Mlle Laurienne en Francais, merci, et Mr Garrac en maths en 1ere, vous etiez des héros de l'éducation nationale). Completement a la derive en seconde, j'ai finalement passé mon bac C, ai fait une école d'ingénieur et aujourd'hui dirige une société de services informatiques. Le redoublement n'est pas la seule réponse, mais elle peut donner de l'oxygene aux adolescent en crise.

  • Zebigboss
    Zebigboss     

    Le redoublement a sauvé mon education, dans les années 80: en échec scolaire en seconde essentiellement du a des circonstances personnelles, cela m'a permis de retrouver confiance en moi (avec des profs que je n'oublierai jamais, Mlle Laurienne en Francais, merci, et Mr Garrac en maths en 1ere, vous etiez des héros de l'éducation nationale). Completement a la derive en seconde, j'ai finalement passé mon bac C, ai fait une école d'ingénieur et aujourd'hui dirige une société de services informatiques. Le redoublement n'est pas la seule réponse, mais elle peut donner de l'oxygene aux adolescent en crise.

  • vanda100
    vanda100     

    Le redoublement était autrefois perçu comme une sanction par les parents et l’enfant. Aujourd’hui, les parents plus avisés voient souvent dans le redoublement une opportunité, une 2ème chance pour permettre à leur enfant de faire de meilleures études plus tard.

    Le redoublement est un plus à l’école primaire. L’enfant change d’instituteur et de copains mais il s’adapte bien en général. En 3ème et en Seconde, ce sont les jeunes et leurs parents qui le réclament pour avoir une meilleure orientation après. Pour certains, c’est bénéfique. Il y a même des élèves de Terminale qui échouent volontairement au bac afin de redoubler pour obtenir de meilleures notes pour leur orientation dans le Supérieur.

    Les enseignants n’aiment pas trop avoir des redoublants au collège. Il sont parfois perturbants pour la nouvelle classe. Il faut qu’ils soient peu nombreux pour s’intégrer vraiment. Si on généralise le droit au redoublement, comment permettre à la classe montante de trouver sa place s’il y a trop de redoublants, d’autant que les classes sont surchargées....

    Donc, il faut en user sans en abuser...

  • Proserpine
    Proserpine     

    C'est une billevesée de plus d'un nouveau monde autoproclamé,vers le retour aux balbutiements de l'école de Charlemagne,allez soyons moderne,de Jules Ferry.Le redoublement n'est qu'un trompe l'oeil pour dissimuler l'inefficience des ministres de l'éducation nationale.Tous les pays modernes en tête de la réussite éducative internationale ont abandonné cette ineptie pour des suivis scolaires personnalisés.C'est ce qu'amorce le privé avec du personnel plus disponible et c'est une des raisons de la débâcle de l'enseignement public.Le redoublement décourage,entérine l'échec,dévalorise la personnalité,et si une année n'a pas suffi à assimiler un modeste programme,ce n'est pas l'année qui est en cause,mais la méthode.Le suivi personnalisé produit les effets exactement contraires, et ce ne sont pas les moyens qui manquent,mais la vocation,la disponibilité,la pédagogie appliquée à la place de l'utopie participative conduisant au nivellement par le bas,et la volonté du ministre à affronter des syndicats installés dans la médiocrité crasse indécrotable d'une gauche en fin de course .

  • Proserpine
    Proserpine     

    C'est une billevesée de plus d'un nouveau monde autoproclamé,vers le retour aux balbutiements de l'école de Charlemagne,allez soyons moderne,de Jules Ferry.Le redoublement n'est qu'un trompe l'oeil pour dissimuler l'inefficience des ministres de l'éducation nationale.Tous les pays modernes en tête de la réussite éducative internationale ont abandonné cette ineptie pour des suivis scolaires personnalisés.C'est ce qu'amorce le privé avec du personnel plus disponible et c'est une des raisons de la débâcle de l'enseignement public.Le redoublement décourage,entérine l'échec,dévalorise la personnalité,et si une année n'a pas suffi à assimiler un modeste programme,ce n'est pas l'année qui est en cause,mais la méthode.Le suivi personnalisé produit les effets exactement contraires, et ce ne sont pas les moyens qui manquent,mais la vocation,la disponibilité,la pédagogie appliquée à la place de l'utopie participative conduisant au nivellement par le bas,et la volonté du ministre à affronter des syndicats installés dans la médiocrité crasse indécrotable d'une gauche en fin de course .

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est maintenant que l'on se rend compte de la démagogie de l'idéologie socialiste; il en reste du nettoyage pour redorer le blason de la France

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire