En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La maison de l'agresseur présumé de la petite Berenyss.
 

L'agriculteur de 48 ans, interpellé mardi dans la Meuse, "a pris conscience" de la gravité des actes qui lui sont reprochés, selon le procureur de Briey. Il risque jusqu'à 10 ans de prison.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 109600
    109600     

    il sera jugé dans deux ans, condamné à 10 et pourra prétendre à sortir au milieu de sa peine. En retranchant les deux années de préventive, libération 2020.

  • valgego
    valgego     

    Ah ,alors s'il a pris conscience au moment de la mise en examen et juste après avoir tout nié , voilà un élément de nature à atténuer la monstruosité du personnage ,sinon pourquoi l'évoquer , 10 ans , il n'en fera donc pas 5 ,tout frais gaillard pour recommencer sans se laisser prendre .

Votre réponse
Postez un commentaire