En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Retraités et actifs ciblés par les propositions du rapport moreau
 

Le rapport Moreau remis vendredi au Premier ministre trace les grandes lignes d'une réforme des retraites et demande des efforts partagés. Il propose notamment de passer la durée de cotisation à 44 ans et d'aligner la CSG des retraités avec celle des actifs. Retrouvez ici le rapport dans son intégralité, ainsi que ses principaux points détaillés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

126 opinions
  • Gallia patria nostra
    Gallia patria nostra     

    si tu pouvais arreter d'ecrire en majuscule on pourrait peut être te lire.!!!

  • LORDRETLALOI
    LORDRETLALOI     

    des hotels requisitionnés sur ordre de bruxelles pour loger des clandestins...on marche sur la tête.!!!! un reprise en main est necessaire..!!!

  • DTC
    DTC     

    UMPS les même incapable depuis 30 ans, y'en franchement ras le ku!!. Toujours les mêmes qui payent... STOPPEZ LA CMU et minimum vieillesse et les subventions inutiles pour les etrangers et ça fera des économies déja

  • nann
    nann     

    encore qui devraite aller se faire ... ou il veut

  • valium
    valium     

    ET MOI LE GAUCHO JE LE REPETE J ESPERE QUE LES SOCIALISTES NE VONT PAS REFAIRE COMME EN 2002 APPELER A UN FRONT REPUBLICAIN INESXISTANT COPE AYANT DECOUVERT TOUT RECEMMENT PARAIT IL LA DEMOCRATIE.SIGNIFICATIF NON???

  • wxc
    wxc     

    Les résultats de Villeneuve sur Lot,
    UMP : 28,71 %
    FN : 26,04 %
    PS : 23,69 %
    Et les autres : des miettes. 5 % pour le Front de gauche et 3 % pour EELV.

    Le Parti socialiste ayant été éliminé dès le premier tour,

    Tout cela arrive au pire moment pour le parti au pouvoir, sachant que la majorité absolue à l’Assemblée se réduit comme peau de chagrin. Elle est de 289 députés. Quoi qu’il arrive, ils ne seront plus que 291 dimanche prochain, soit plus que deux d’écart, le mouvement naguère dirigé par François Hollande ayant perdu les sept élections législatives partielles précédentes. Ce qui signifie que les socialistes peuvent à terme devenir les otages de leurs pires alliés, écologistes et mélenchonistes. Dans tous les cas de figure, un cauchemar pour le gouvernement de gauche.

  • barbo
    barbo     

    Le débat sur les retraites qui commence va être pour Hollande le pire des supplices et sans doute la pire des humiliations. Et tout simplement parce qu’il ne peut pas y avoir de débat. Dans un pays en récession où l’espérance de vie augmente chaque année, on ne peut plus, avec le système de répartition, offrir vingt-cinq ou trente ans de retraite à tous ceux, de plus en plus nombreux, qui ont dépassé les 62 ans. Et qu’on soit de gauche ou de droite n’y fera rien. Hollande a donc le choix entre le parjure ou l’irresponsabilité. Avouer publiquement qu’il nous avait raconté n’importe quoi et prendre le taureau enragé par les cornes ou annoncer tranquillement qu’il ne fait rien et précipite davantage encore le pays dans l’abîme.

    Un homme d’Etat digne de ce nom, mais Hollande en est-il un ? devrait immédiatement, et dans un premier temps, porter à 44 ans la durée des cotisations, à 65 ans l’âge de la retraite et décréter l’alignement complet du système des retraites des fonctionnaires sur celui des salariés du privé. Du sang et des larmes. Avec, en plus, des manifestations de rue, des grèves massives et la perte d’une bonne partie de son électorat. On peut parier que, comme la plupart de ses prédécesseurs (à l’exception de Balladur, Juppé, Fillon et Sarkozy qui ont tenté de « faire quelque chose »), Hollande préférera louvoyer, tergiverser, prendre des chemins de traverse pour refuser l’obstacle, gigantesque, il est vrai, puisque, si tous les Français reconnaissent que « ça ne peut plus durer comme ça », rares sont ceux qui acceptent de renoncer à ce qu’ils considèrent comme des « droits acquis ».

    Il faudrait donc non seulement que François Hollande change d’idéologie et de discours, mais que les Français changent eux aussi.

  • valium
    valium     

    TRAVAILLEZ PRENEZ DE LA PEINE C EST LES EMPLOIS---QUE NOUS LA DROITE AVONS SUPPRIMES --QUI VOUS SONT PROMUS.NOUS LES RICHES NOUS DEFENDONS LES CLASSES MOYENNES LES PAUVRES NE NOUS INTERESSANT PAS.VOTEZ POUR NOUS LE F N RIQUE DE NOUS SUPPRIMER NOS PRIVILEGES.NOUS REPRENOSN POUR LES PAUVRES CREVEZ PRENEZ DE LA PEINE

  • valium
    valium     

    ET RE VOIR MA REPONSE A LA BEA ATTITUDE.MEME REFEXION DE MA PART A VOUS DEUX..REQUESTION ET LA RETRAITE DES POLITICARDS QUE VOUS ETES???ET ETES VOUS PRET A PRENDRE UN EMPLOI D EGOUTTIER???

  • POIUY
    POIUY     

    La justice impose d'aller avant tout vers la fusion des régimes de retraite. Les Français veulent simplement être traités de la même manière. Cela suppose d'en finir avec les régimes spéciaux. Les Français ne peuvent plus accepter que certains puissent partir à la retraite à 52 ans quand le régime général prévoit aujourd'hui un départ à 62 ans. Il faut également faire converger jusqu'à la fusion les régimes de retraite du privé et du public : il n'est pas normal que les pensions de retraite des fonctionnaires soient calculées sur les 6 derniers mois, alors que ce calcul est fait sur les 25 meilleures années pour les salariés du privé. Cette unification est le préalable à une réforme plus structurelle qui s'inspirerait par exemple de ce qu'ont fait les Suédois, avec un système par points qui permet de mieux prendre en considération la spécificité de chaque carrière et qui donne plus de liberté aux travailleurs.

    La justice impose de travailler plus longtemps, car il ne faut n’y baisser les pensions, ce qui affaiblirait le pouvoir d'achat des retraités ; n’y augmenter les cotisations, ce qui alourdirait à nouveau le coût du travail et pénaliserait l'emploi ; n’y procéder à une énième hausse des impôts alors que notre pays est déjà asphyxié par une pression fiscale insoutenable. Quand l'espérance de vie augmente, travailler plus, c'est la seule solution valable. Il faut donc repousser les bornes d'âge en augmentant la durée de cotisation et l'âge de départ. C'est ce qui a été fait par tous les pays européens à commencer par l'Allemagne, qui va passer l'âge de départ à 67 ans d'ici 2029.

    Enfin, toute réforme des retraites doit être menée de front avec une politique économique qui favorise la compétitivité et une politique familiale qui encourage la natalité. C'est parce que la France est aujourd'hui vieillissante et en récession que son système des retraites est déficitaire. Quand la gauche fragilise la politique familiale en rabotant le quotient et dégrade notre compétitivité en augmentant inconsidérément les impôts sur les entreprises et les travailleurs elle menace à terme la pérennité de notre système par répartition.

Lire la suite des opinions (126)

Votre réponse
Postez un commentaire