En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pierre N'Gahane, secrétaire général du Comité interministériel pour la prévention de la délinquance (CIPD)
 

Le premier centre de déradicalisation devrait accueillir une trentaine de jeunes âgés de 18 à 30 ans qui vont apprendre à se restructurer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • grognon
    grognon     

    les salles de déradicalisation sont-elles ouvertes aux électeurs du FN ?

  • danbas84
    danbas84     

    On découvre au fils des turpitudes de ce gouvernement de nouvelles têtes qui m'autorise à dire ... Ou sommes nous donc ici ?

  • danbas84
    danbas84     

    Après les salles de shoot, les salles de déradicalisation....
    Je vous promet une perte financière séché et toujours des radicalisés sur le sol français.
    Si je dit que cette politique Francaise de Bisounours me rend malade ....

Votre réponse
Postez un commentaire