En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le général Piquemal dénonce les agissements de Pegida, en inadéquation avec sa personne
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • RedOne
    RedOne     

    Comment ce peut-il qu’un général de plus de 70 ans présent à une manifestation est cloué au pilori alors que des « no borders » fauteurs de troubles et casseurs ne sont point inquiétés ? Pourquoi deux poids de mesures ?

  • deuxc
    deuxc     

    Quand même, il faut saluer le courage des forces de l'ordre qui interpellent un gégène de 75 ans, ayant commandé un régiment de Légion Etrangère. Vraiment l'élite des combattants ces policiers et gendarmes...Peut-être vont-ils un jour investir un régiment Légion?

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Quand Taubira disait la même chose :
    "L’arrivée de personnes étrangères sur le territoire s’est amplifiée et accélérée à partir de 1975, pour des motifs économiques ou politiques, spontanément ou sous impulsion de l'’État, puis progressivement par regroupement de nationalités. Aujourd’hui, la multiculturalité est un fait qui, par sa juxtaposition géographique, n’est pas porteur de cohésion"
    2 Septembre 2009
    AMENDEMENT DE SUBSTITUTION AU PROJET DE SOCIÉTÉ Présenté par Christiane TAUBIRA au CONGRÈS (Walwari) DES ÉLUS DÉPARTEMENTAUX ET RÉGIONAUX

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Quand Taubira disait la même chose :
    "L’arrivée de personnes étrangères sur le territoire s’est amplifiée et accélérée à partir de 1975, pour des motifs économiques ou politiques, spontanément ou sous impulsion de l'’État, puis progressivement par regroupement de nationalités. Aujourd’hui, la multiculturalité est un fait qui, par sa juxtaposition géographique, n’est pas porteur de cohésion"
    2 Septembre 2009
    AMENDEMENT DE SUBSTITUTION AU PROJET DE SOCIÉTÉ Présenté par Christiane TAUBIRA au CONGRÈS (Walwari) DES ÉLUS DÉPARTEMENTAUX ET RÉGIONAUX

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    STOP CENSURE LIBERTICIDE

    C'est une vieille histoire que la sorcellerie, supprimer ceux qui dérangent sans avoir produire le moindre argument... Dresser des bûchers en hurlant avec les loups, hier contre les sorciers, les cathares, les camisards et de nos jours ceux qui aiment leur pays accusés de fascisme... Moi, leurs idees ne me font pas peur, qu'un seul arrive et me prouve par la discussion qu'il a raison, et bien je l'ecouterai avec attention... Quelques uns sont venus pour discuter et échanger, qui n'étaient pas de notre bord, et l'ont fait avec courtoisie ou parfois quelques excès salutaires . D'autres sont venus la haine aux lèvres, déverser insultes et rengaines... Puis ils ont passé leur chemin et sont allés vomir dans leur cuisine de misère qui sent le rance... Jaloux, déçus de la vie, oubliés de l'histoire, qui ne sont que vide et ennui... Et maintenant la censure, cette censure rampante qui ne dit pas son nom et sort ce blog qui était parmi les plus lus et généralement en tête des plus commentés, de la liste de "Tous les blogs" pour le placer dans celle confidentielle et ignorée des "internautes"... Ce qui en bannit l'accès à la plupart des visiteurs libres et nouveaux... Si cette censure a eu lieu, je ne doute pas qu'elle soit le fait d'une réclamation de quelques opposants idéologiques, qui ne supportent pas et n'imaginaient pas qu'un blog puisse obtenir autant de visites, d'adhésion et de commentaires, alors que le leur patine dans la semoule... Mais l'histoire est en marche, peu importe qu'on supprime ici ou là un blog, qu'on bâillonne la pensée et la libre expression, ce n'est pas une branche qui arrêtera le vent... C'est au contraire un terrible aveu de faiblesse... Alors messieurs, censurez, censurez sans en dire le nom.. Ce n'est pas moi qui y perd, c'est la liberté, mais est-ce que la liberté est seulement une idée qui vous parle ??? Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'ai dit tout au long de ces notes et commentaires, ce qu'il advenait à notre pays, notre civilisation, qu'elle allait à sa perte si on continuait comme ça... Supprimer une voix dans la nuit n'empêchera pas le désastre... Juste pourra-t-on lâchement dire qu'on ne savait pas... Et bien d'autres, anonymes, que je salue ici, ont joint leurs voix à la mienne pour annoncer le désastre, les lourds nuages à l'horizon... Et en cassant le baromètre, ils s'imaginent détourner la tempête, qui va tout balayer... Et bien, qu'ils se souviennent de nous, ces messieurs "Les Petits Singes Chinois, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien..."
    Mesdames et messieurs les censeurs, je vous souhaite le bonsoir, et bonne conscience, si toutefois ce mot a encore et un sens et une valeur morale pour vous !
    Un sourire, cependant ! Grrrr....

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire