En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'assassinat d'agnès rouvre le dossier de la récidive
 

Le gouvernement laisse entrevoir de nouvelles réformes législatives après le viol et l'assassinat d'une adolescente scolarisée dans un internat de Haute-Loire, crime reconnu par un pensionnaire de 17 ans qui avait des antécédents de viol.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

125 opinions
  • The Reinformation Bulletin
    The Reinformation Bulletin     

    En te lisant, je comprends pourquoi rien ne change en France... Beurk.

  • kaskiwo
    kaskiwo     

    les multi-récidivistes (je dis bien : multi-récidivistes) n'ont rien à faire en liberté, tant qu'ils n'ont pas accompli l'intégralité de la peine à laquelle ils ont été condamnés. Ils sont des dangers avérés pour la société, combien faudra-t-il de viols, d'assassinats, de carnages pour que notre système de justice le comprenne ? cette remarque n'a rien à voir avec les SDF qui n'auraient rien à se reprocher, ne mélangeons pas tout SVP

  • zidaldo
    zidaldo     

    Et c'est pas nouveau.
    Mais bon. On a toujours occulter les désœuvrées qui ne sont pas responsable de drame... Trop de gens pensent apparemment qu'un SDF est quelqu'un d’insérer puisque personnes n'a jamais évoqué la possibilité de le réinsérer à coup d'Euros... Par contre, le multirécidiviste lui... Tout ce temps, je me suis cacher et je continuerai a me cacher pour ne pas passer pour un Fasciste ou même un Frontiste (je suis idéologiquement très très à gauche et pour la peine de mort...) , car le français n'est pas prêt à prendre en compte ce qu'il ne voit pas... Et le média relates des fais divers, pas les vies de merde des pauvre gens...

  • pbonnart
    pbonnart     

    J'ai vu l’émissions. J'ai eu le même sentiment.
    La réinsertion doit avoir pour but de protéger la société et non pas le condamné.

  • PBONNNART
    PBONNNART     

    Je voudrai réagir aux propos de M gattegno. Habituellement j'aime bien ses éditos mais cette fois, j'ai été profondément choqué. Comment peut on banaliser de cette manière un tel drame et nous expliquer que ce n'est qu'un simple fait divers. De plus nous dire que ce jeune n'est pas récidiviste car pas encore condamnéet que de toute façon il n' y aura jamais de récidive 0. Je suis le parrain de Natacha Mougel violée et assassinée en 2010. Contrairement à ce que vous dite ces drames sont évitables et prévisibles. Si vous faisiez votre travail de journaliste vous auriez lu le rapport de 2010 sur la récidive fait par l'académie de médecine. Tout y ai dit. Alors non ce n'est pas un simple fait divers. Oui ces récidives sont évitables.

  • cariocca
    cariocca     

    J'ai suivi l'émission mots croisés hier soir !
    STUPEFIANT !
    Les propos du juge BONDUELLE (syndicat de la magistrature !) m'ont glaçé le sang.
    La victime on s'en moque, la société pouah ! seule compte la "réinsertion" du "présumé" coupable !
    Notre société marche sur la tête !
    On parle de présomption d'innocence pour des faits avoués et avérés !
    On veut consacrer 500 à 600 € par jeune et par jour en centre fermé (info entendue ce matin sur RMC) ! Pas d'accord, il y a des gens honnètes qui ont à peine plus pour vivre un mois !
    On mélange tout et surtout on prend tout à l'envers.
    Il faut que ça change mais est-ce possible, on est allé si loin !

  • chacun sa France
    chacun sa France     

    A-t-il été malheureux ? on n'en sait rien. Les conneries habituelles ? Défavorisé, maltraité ? Pas facile de se construire mais là n'est pas le sujet. Tout de suite vous considérez que si c'est un problème d'éducation, c'est qu'elle était trop permissive, mais il faut savoir qu'une éducation autoritaire à l'extrême engendre le même genre de problème... Il ne faut pas juger quand on ne sait pas....

  • Rollon 14
    Rollon 14     

    Je crois que ce n'est pas tout à fait la même chose : un violeur meurtrier est un malade, pas une personne qui raisonne de façon "normale". Malheureusement, je crois que RIEN ne leur ferait peur, leur comportement est irrationnel. C'est bien pourquoi il faut s'en protéger sans aucune faiblesse.

  • yakayaka
    yakayaka     

    C'est effarant de voir à quel point il a reçu une mauvaise éducation. Les psychiatres devraient nous expliquer comment il est devenu criminel, car il n'a pas été malheureux , ni défavorisé, enfin toutes les conneries habituelles. Et dire que les parents sont professeurs. N'est - ce pas leur éducation trop permissive qui l'a conduit à ne pas avoir de limites ?

  • Rollon 14
    Rollon 14     

    S'il vous plaît, ne généralisez pas "aux" professeurs. L'enseignant de votre fille est un crétin, c'est tout.

Lire la suite des opinions (125)

Votre réponse
Postez un commentaire