En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Sellon ifop, le déficit public inquiète plus de huit français sur dix
 

PARIS (Reuters) - L'ampleur du déficit public et de la dette inquiète plus de huit Français sur dix, selon un sondage Ifop réalisé pour Sud-Ouest...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • pasnaïfsàcepoint
    pasnaïfsàcepoint     

    Celui qui n'a RIEN , n'est pas inquièt puisqu'il n'a RIEN à perdre !!!... Mais je remarque quand même que le train de vie de nos politiques n'a pas diminué ( sauf qu'ils ne vont plus en vacances à l'étranger ) ... Et qu'ils sont tous des menteurs car ils savent EUX ou l'on va : tout droit dans le mur !!! Ou est la transparence de SARKO , l'homme qui devait TOUT nous dire ???

  • ATN
    ATN     

    Alors si la BCE n'a pas le droit de racheter les "subprimes européens" pour faire peser le risque sur les contribuables plutôt que sur les marchés, il faut le dire a JCT.
    http://www.lepoint.fr/economie/la-bce-prete-a-racheter-la-dette-publique-des-pays-de-la-zone-euro-11-08-2011-1361974_28.php

  • Diablo37
    Diablo37     

    Qui est inquiet????????
    Ce sont les Français qui ont pu aller en vacances qui s inquiètent de déficit public.
    Moi, je ne suis pas inquiet puisque le français a toujours le moyen de partir en vacance, de faire le plein de sa voiture pour partir soi disant pour se déstresser
    Tant que l efrancais peut partir en vacance il n y a pas d inquietude à avoir

  • tchalette61
    tchalette61     

    http://vimeo.com/26809784
    on nous manipule pour ceux qui se laissent encore berner par le ps ou l'ump!!! cette vidéo nous ouvre les yeux et les oreilles...

  • l'indigné
    l'indigné     

    Pour remèdier a leur inquiétude sur le déficit public qui est le résultat de 40 années de pouvoir partagé UMPS,essayez de vous souvenir
    en 2012 et de ne plus voter pour ceux nous ont mis dans la merde

  • Frenchcountry
    Frenchcountry     

    Ce n'est pas un scoop : tout humain ( en reste il ) responsable habitant la France ne peut qu'être inquiet excepté les millardaires, les millionnaires, les footballeurs (dont l'égo et les salaires démesurés altèrent leur cerveau) et autre célébrités...
    En 1929 une crise a frappée les USA.
    En 1939 des extrémistes de droite ont réussi à provoquer la guerre la plus horrible qui soit puis le monde entier en a subi les conséquences.
    L'histoire se répète : les mêmes causes produisent les mêmes effets...
    Donc il est bien normal de se faire du souci.
    Notre croissance est égale à 000.
    Et demain???

  • Michel VALCIN
    Michel VALCIN     

    Ce qui est stupéfiant est de parler de déficit public sans réellement en diagnostiquer les causes. Comme pour la crise, le déficit cumule des causes multiples tels : le gaspillage commercial, industriel et social. Des paradoxes demeurent les fils d’une trame économique sans dégradée par les comportements d’inconscience, de désinvolture, d’injustices et de laxisme. Nous production des biens par milliers que nous détruisons tout de suite après. Des entreprises rémunèrent du personnel et une main d’œuvre missionnés pour détruire la surproduction de biens non consommés ou inutilisés en produisant un gaspillage d’énergie supplémentaire. Le développement d’une surpopulation en déficience éducative produit une inadaptation à l’insertion et un gaspillage de ressources supplémentaires qu’il faut puiser dans une économie affaiblie. Les solutions pourraient germer du discours politique courageux et responsable ainsi des mesures mises en œuvre qui s’en suivraient. Le cœur du discours politique responsable se ferait par une démonstration des évidences et des logiques économiques. Autour des démonstrations des logiques économiques le conférencier tisserait la trame moralisatrice des sacrifices de chacune des communautés de patriotes et préconiserait la libre solidarité citoyenne ainsi que le contrôle de nos comportements pulsionnels et désinvoltes générateurs de dégradations économiques et sociale. An clair : Plus de discours de responsabilisation et d’assumassion des prises de risques. Les comportements abusifs des uns condamnent toute leur communauté à supporter le poids et le tribu des conséquences. Mais malheureusement les discours politiques responsables et courageux sont le plus souvent l’apanage des partis politiques propageant l’intolérance envers les autres communautés.

  • PF07
    PF07     

    arrêtez de parler toujours des vieux qui en profitent car eux ont travaillé beaucoup plus (40/45 heures par semaine si ce n'est plus) que les jeunes travailleront et ils n'ont pas eu les RTT et la 5ème semaine. Les jeunes maintenant veulent faire des études de plus en plus tard et d veulent même que les années de facs soient comptées dans leur retraite, un comble. Merci les socialos de leur faire croire qu'en travaillant moins ils pourront avoir des retraites complètes. Alors l'endettement ce ne sont pas les vieux qui l'ont fait mais les utopistes comme la gauche, les syndicats, les ex-soixantehuitards qui ont poussé les politiques à donné plus sans se soucier des problèmes qui en découleront. Et voilà le résultat en 2011, 2012.

  • Gary30
    Gary30     

    Oui, mais qui est capable de remettre en cause sa petite vie tranquille ?
    Chiche !
    On remet tout à plat : et on fait une vraie justice sociale ? Égalité de traitement pour tous les salariés (public-privé) ???
    Égalité des différents régimes de retraites ??? Ce n'est pas pour demain...

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    et il y aura ceux qui vont payer. Le paradoxe les plus vieux continueront d'en profiter pendant que les plus jeunes et les actifs payeront plein pot. Que c'est beau, que c'est juste la France de l'endettement!

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire