En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le coût du travail freine la compétitivité pour 62% des Français

Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Soixante-deux pour cent des Français estiment que le coût du travail est un frein à la compétitivité de l'économie française,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • batignole
    batignole     

    Le coût du travail?? en tout cas pas celui des ministres ni de celui de François moi président....Le senat à retoqué l'amendement concernant la baisse de 30% de salaire "promis" par ce gvt. Elle est pas belle la vie !!!

  • Pier888
    Pier888     

    Au fait, quelqu'un a pensé à demander à PSA et Renault et aux grandes boîtes qui bénéficient d'aides et facilités diverses et variées un état de leur compte Ursaff ? Parce qu'avant d'assassiner les TPE et les PME, il faudrait peut-être encaisser ce qui est impayé...mais bon, chacun sait qu'en France, petit ou grand, c'est l'égalité de traitement...

  • Pier888
    Pier888     

    Est-ce le travail qui coûte ou le travail peu ou mal fait ? Est-ce le travail qui coûte ou l'assistanat ? Est-ce le travail qui coûte, ou les 75 pour cent de pseudo-emplois publics ou para-publics qui empêchent de doubler la rémunération des 25 pour cent qui font tourner la machine ? Est-ce le travail qui coûte ou les privilèges et avantages sociaux anachroniques, abusifs et sans justifications ?
    Allons, un peu de sérieux, de rigueur, de conscience professionnelle...et au boulot !!!

  • brindille 75
    brindille 75     

    peut-être faudrait-il réduire les charges en effet - mais perso, bienn que le savoir faire français est dans tous les esprits mondiaux, je crois que nous payons notre côté frondeur, indiscipliné, aucun dialogue constructif syndicat-patronat (c'est une sorte de c'est à qui le vainqueur style bras de fer) et c'est ce qui fait peur à l'exportation : que veulent les acheteurs : recev oir leur matos dans les délais, avec des prix transparents, rapidité d'exécution etc.. or les allemands par exemple sont fiables à ce niveau, discipliné dans leur savoir faire et exécution car le personnel est au service de l'entreprise (leurs problèmes internes n'interfèrent pas à l'extérieur ou peu) - c'est mon analyse (ayant travaillé à l'étranger) ils aiment le style allemand - pas de fantaisie mais très sérieux - même si un peu plus cher !

  • ioniosis
    ioniosis     

    LE coût du travail est un leurre agité depuis des années par le Medef et certains journaux, il faut savoir qu’ EN Allemagne le coût du travail est le même qu’en France, le disent-ils ? Certes non!!!
    contrairement à ce qu'affirment une partie du patronnat et une frange de l'ump , la perte de compétitivité de la France ne provient pas du coût de la main-d'oeuvre. le phénomène tient à trois facteurs:
    1) la perte d'éfficacité de notre système éducatif . agir sur ce point c'est agir sur la compétitivité en profondeur

    2) l'innovation et la recherche , en recentrant le crédit impot sur les PME

    3) l'investissement , en priviliégeant les nouveaux champs de croissance, par exemple la transition écologique ou énergétique.

    Nous assistons la à une campagne de désinformation orchestrée pour abattre tout ce qui relève du droit social ET DU TRAVAIL….

  • FGH678
    FGH678     

    ... mais la baisse du cout du travail doit être accompagne par la création d un système beaucoup plus démocratique qu aujourd’hui. Une démocratie directe comme il existe en Suisse serait une revolution pour nous Français.

  • tesseclalais
    tesseclalais     

    c'est un fait chine , Inde, et autres . . . raflent la plupart des marchés, il est très difficile de lutter, même en avec l'hypothèse de marge zéro la majorité des dossiers ne passent pas, sauf à diminuer la masse salariale et à alléger nos satanées règles administratives a la mord moi le nœud . Qu'est ce que c'est que cette mode de vouloir jouer au gendarme, l'europe n'a pas à se mêler de se qui se passe dans ces pays, d'ailleurs elle n'en a pas l'envergure . Pour votre information LVMH a été s'implanter dans certains pays hors votre europe à la noix, car contrairement à ce que vous dites le marché porteur n'est plus vraiment en france qui ne représente plus que 12 % des activités du groupe, dont seulement 40 % ( des 12 % ) correspond a ce que vous nommez le luxe.

  • tetra
    tetra     

    Alors !!! c'est trés simple !!! pour garder la compètitivitè !!! il faut gravement baisser les salaires !!! avec comme bonus !! un bol de riz pour rècompenser les plus mèritants !!! youpi !!! on va enfin dècouvrir le bruit des chaines des esclaves modernes !!! haaa !! comme c'est bon de souffrir dans le travail !!! payè au lance pierre !!! ... /// .

  • squizofreine
    squizofreine     

    62% des français qui pense que le coût du travail freine la compétitivité mais 52% qui votent hollande . pauvre france qui pense bleue mais vote rose !!!

  • MERIDIONAUX
    MERIDIONAUX     

    on à qu"à nous payer avec un mouton deux chèvres et une hute pour se loger;comme sa eux ils seront toujours plus riche,et nous encore plus pauvre;au fait les restos ont besoin de bènèvole on à qu"à y aller comme sa on mangera gratos ;sa fera des èconomies à nos patrons;merci patron quelle chance de travailler pour vous on est heureux comme des fous et on s"èxcuse de demander nos salaires à la fin du mois !!!!!les charlots!!!ils disait juste dans cette chanson!!!!

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire