En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le déficit des retraites deviendrait préoccupant en 2017
 

PARIS (Reuters) - Malgré la réforme de 2010, le déficit des régimes de retraite devrait atteindre 18,8 milliards d'euros en 2017, contre 14...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • LULU172
    LULU172     

    L'entrée de L ILE DE MAYOTTE comme département Français, faite par Mr SARKOZY , vide les caisses de retraites, Sécurité Sociale , etc.
    et PLOMBE LA DETTE, combien cela coute t il à l Etat par AN.
    Personne n en parle, les journalistes sont mues sur ce sujet. Il préfère
    se déchainer contre DEPARDIEU. Ca cache tout le reste.

  • BJP34
    BJP34     

    Il y a 6 mois les socialistes ne disaient ils pas que les retraites n'étaient pas un véritable problème mais un prétexte de Sarkozy pour donner un peu plus aux riches et un peu moins aux pauvres ("travailleurs")? Nous devrions voir d'ici peu le remède de François Hollande "l'optimiste". Pour ma part je suis plutôt pessimiste ... malheureusement.

  • Dan78
    Dan78     

    La retraite des fonctionnaires,des régimes "spéciaux",des députés et sénateurs préoccupe-t'elle le COR ?

  • dilmoun
    dilmoun     

    qui a privilégié une politique du social au détriment d'une politique de la création d'emploi?
    résultat on a une France bien tranquille (paraît-il) sur le plan social, avec de moins en moins de gens pour payer pour le social, et pour les retraites.
    en n'oubliant pas les retraites de "immortels" du Maghreb, dont le chiffre est mieux gardé qu'un secret d'état, parce que là, tous les retraités qui rament douloureusement , ici , en France, descendraient dans la rue pour de bon.

  • COCOLEROIDURATO
    COCOLEROIDURATO     

    Non NS n'a pas été assez loin dans les réformes,il était prévu de faire évoluer le sujet Mais.... rappelez vous des montées de boucliers, des gréves, des foutoirs organisés par l'opposition, le concret !!! on va le prendre en pleine face !!!!!

  • jospic
    jospic     

    tiens donc.et pourtant Nicolas Sarkozy avait dit qu'il avait sauvé les retraite des français.encore un mensonge de plus.

  • legaulois
    legaulois     

    PAS MAL l'écart en la fonction publique et le privé...
    Mais nos amis fonctionnaires ont du poids dans la balance électorale et.. ils ont plus de temps que nous du privé pour en débattre !!!!
    Nous autres, du privé, nous payons comme toujours et ... beaucoup plus longtemps en vivant moins d'aprés certaine stats..

  • ZOD
    ZOD     

    C'est voulu !

  • fousdeNOU
    fousdeNOU     

    Les députés rejettent la fiscalisation de leurs revenus non utilisés à des fins professionnelles------------------vendredi 13 juillet 2012 08:38-----------------
    La commission des finances de l'Assemblée nationale a rejeté un amendement du député de centre-droit Charles de Courson visant ___________à fiscaliser la partie de l'indemnité représentative des frais de mandat___________ (IRFM) qui n'est pas consacrée à des dépenses professionnelles._________________________________ Le rapporteur général Christian Eckert (PS) et le président de la commission Gilles Carrez (UMP) se sont prononcés contre l'amendement.-----------------------------------------------------
    Ce n'est pas vraiment ce qu'on appelle montrer l'exemple___________. Alors que le projet de loi de finances rectificative pour 2012 (PLFR 2012) prévoit 7,2 milliards d'impôts supplémentaires, dont plus de la moitié supportés par les ménages, ----------------------la commission des finances de l'Assemblée nationale a rejeté un amendement déposé par le députe Charles de Courson (groupe UDI, présidé par Jean-Louis Borloo) qui demandait la fiscalisation des revenus des députés non utilisés à des fins professionnelles.---------------------------------------- En d'autres termes, les députés, qui touchent l'indemnité représentative des frais de mandat______________ (IRFM), auraient pu être imposés sur le revenu pour la partie de l'IRFM _____________qui n'est pas consacrée _____________aux dépenses nécessaires ----------------------dans le cadre de leur mandat et qui ne sont pas remboursées ou prises en charge par l'Assemblée nationale.-----------------------------------------------
    « Différence de traitement »
    Charles de Courson, député de la Marne, a également plaidé pour la suppression d'un amendement adopté par le Sénat qui interdit à l'administration fiscale de contrôler « la conformité de l'utilisation de l'IRFM ». Le rapporteur général de la commission des finances, le député socialiste Christian Eckert, a opposé son avis défavorable à l'amendement, expliquant que « cet amendement est un amendement de principe, peu opérant et qui ne concerne au demeurant qu'une fraction réduite de l'indemnité perçue par les parlementaires. » Sa position a été soutenue par le président de la commission Gilles Carrez (UMP).------------------
    Le député de la Marne a ensuite interrogé le rapporteur général, demandant notamment s'il est « normal que tous les citoyens, lorsqu'ils perçoivent des indemnités devant couvrir des frais professionnels, doivent justifier l'existence de ces dépenses------------ alors que les parlementaires sont exonérés de cette obligation ». ------------------------Ce à quoi Christian Eckert a répondu :------------- « Cette différence de traitement, monsieur de Courson, est justifiée par le fait que l'IRFM est fixée par la loi. ------------------Son montant, qui évolue comme les rémunérations publiques, a été établi à partir des frais réels généralement engagés par les parlementaires. Il ne s'agit donc pas d'un système déclaratif qui justifierait la possibilité d'un contrôle par l'administration fiscale. »
    L'IRFM s'élève à 6.412 euros brut _________________et vient en complément_______________ de l'indemnité parlementaire de 7.100 euros brut.----------------------- La défiscalisation de l'IRFM ___________date d'un amendement déposé en 2002 par le sénateur socialiste Michel Charasse

  • mangermoimangezmoi
    mangermoimangezmoi     

    Ils sont juste en train de vous dire en douceur que les retraites ne vont plus etre augmenté ou meme quelles vont peut etre baisser..en gros_____________il est juste en train de dire qu'il a fait une belle connerie en remettant la retraite à 60 ans...parce que le budget il n'y a pas pensé, mais eux la haut ça va ça va...ils se baffrent avec le carte bancaire de la france tous frais payer leur salaire pour argent de poche

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire