Le contrôle des banques après l’affaire Kerviel

L’affaire Kerviel en 2008 a provoqué un séisme dans le milieu de la finance. Elle a révélé les limites du contrôle interne au sein des banques et les risques de fraude. Aujourd’hui encore, plusieurs questions subsistent quant à l’efficacité des contrôles.

Johanne Portal | Jean-Baptiste Jacquet
Le 04/06/2012 à 17:10
Mis à jour le 04/06/2012 à 17:30

Avant l’affaire Kerviel, la Société Générale faisait figure de modèle pour la qualité de son contrôle interne. Ses contrôleurs n’ont pourtant pas pu empêcher une fraude de 4,9 Milliards d’euros.

Plusieurs scandales similaires ont éclaté

Depuis l’affaire Kerviel, les banques disent avoir renforcé leurs contrôles mais d’autres scandales similaires ont éclaté notamment au sein des banques suisses, UBS, et américaines, JP Morgan. La question de la révision du système de contrôle est donc posée. Car pour certains experts, si rien n’est fait à l’avenir, les fraudes vont se multiplier.

Toute l'actu Société

La question du jour

Avez-vous fait de bonnes affaires pendant les soldes?