En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'étude a été menée sur des filles chinoises adoptées très jeunes au Canada (illustration)
 

Quitter un pays dans les premiers mois ou les premières années de sa vie ne signifie pas forcément tout oublier. Une étude démontre que le cerveau des enfants adoptés très jeunes à l'étranger conserve le souvenir de leur langue maternelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Badvann
    Badvann     

    Pour moi c'est du chinois

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    une étude d'il y a des décennies RECHAUFFéE --( appris en philo pour ma part en 87)

Votre réponse
Postez un commentaire