En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le "big bang" à la sncf inquiète les usagers
 

PARIS (Reuters) - Les quatre millions de Français qui prennent le train chaque jour pour se rendre à leur travail sont inquiets avant la révolution...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ATN
    ATN     

    Les clients de la SNCF sont les collectivités locales. Les "usagers" ne sont pas des clients, juste du fret qu'on transporte d'un point à un autre, ce qui est démontré tous les jours par la considération portée aux usagers en cas de retards (pas d'information), de correspondances ratées à quelques secondes près (pas d'attente), etc... Ce "big bang" présenté comme une amélioration du service pour les usagers va surtout se traduire par une simplification du travail des employés de la SNCF, avec des horaires clairs et faciles à mémoriser. Et le fret devra se débrouiller pour arriver à l'heure, ou prendre la voiture - au plus grand bénéfice des pétroliers et de l'état, qui pourra ainsi augmenter les taxes pour "lutter contre la pollution".

  • Air
    Air     

    Moi, j'ai choisi je prends l'avion, c'est devenu moins cher que la SNCF. Bcp plus rapide, plus simple et surtout moins cher et quand pour 20 euros vous gagnez deux heures, notamment pour faire est -ouest le choix est vite fait. Et en plus, je paye ma petite taxe de solidarité pour la bonne conscience et Air France vient de lancer du Low cost. Marseille bordeaux 50 €. Une boite française....
    La SNCF a force d'abuser va perdre ses clients. Les prix sont exorbitants.

  • rage91
    rage91     

    Si j'en juge par ce que nous avons vécu hier soir, alors que ce big-bang n'a pas commencé..
    Arrivés en gare de Paris Austerlitz avant minuit pour regagner la banlieue, plus de trains pour Juvisy . Pas de pancartage (clairement visible) d'information avant de descendre en gare banlieue.
    Pas d'infos par haut-parleur.
    Des agents en bas (pourquoi pas en haut?) nous font remonter pour prendre des bus.
    Au niveau des bus un vendredi en fin de soirée 2 agents pratiquement pas visibles dans la foule pour distiller des informations inaudibles pour la plupart.
    Pas de panneau d'information là non plus.
    Bus non signalisés et nettement insuffisants, d'où montées et descentes de voyageurs s'étant trompés.
    Je passe sur les conditions de transport ( bus à ras la gueule), arrivée à Juvisy vers 1h45.
    Pour un parcours habituel en train de 17 mn, bel exemple de réussite de transport paliatif.
    Alors qu'un simple effort de communication (pancartage visible, annonces, personnel en place là où c'est nécessaire, bus signalisés, micros pour les agents sur place etc..) aurait suffit à rassurer et orienter clairement les voyageurs.
    Petite réflexion liée: est-il normal que pour des parcours aussi longs, les voyageurs soient debouts dans un bus, n'y a t'il pas des régles de sécurité à respecter ?

  • bruitor
    bruitor     

    La SNCF supprime des trains et des effectifs en augmentant ses tarifs. Elle gère ses activités comme une entreprise privée pour réduire son déficit. Cette privatisation tant souhaitée par les Français est en train de se mettre en place. Le client paiera le juste prix. J'ai pris le train en Angleterre, c'est très cher. Votre billet n'est valable que dans la compagnie qui correspond à votre billet. Les contribuables payent toujours autant d'impôts et il n'y a plus de service public.

Votre réponse
Postez un commentaire