En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'audit de la sncf confirme la défaillance technique à brétigny-sur-orge
 

Le rapport d'audit interne de la SNCF confirme la piste de l'accident technique et écarte la défaillance humaine pour expliquer la catastrophe ferroviaire du 12 juillet à Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • raspoutine69
    raspoutine69     

    ET POUR CAUSE SI VOUS PRENIEZ LE TRAIN PLUS SOUVENT VOUS VOUS RENDRIEZ VITE COMPTE QUE DES CAMERAS ENREGISTRE EN PERMANENCE LES ALLER ET VENUS DES UNS ET DES AUTRES ! ET OUI TOUT CEUX QUI CE GRATTE LES TROUS DE NEZ LE SOIR EN ATTENDANT SON TRAINS SONT MEMORISER DONC OU CES UN MANQUE D'ENTRETIEN CA NE SE REMPLACE AUSSI FACILEMENT QUE CELA DANS UN PAYS OU IL NI A PLUS DE FONDERIE OU LE FAUTIF EST CONNU SI IL Y A SABOTAGE !

  • ALYOL31
    ALYOL31     

    et ouais !!!!!!!!!

  • superbe
    superbe     

    Somptueuse pantalonnade.. mais faut pas heurter les sensibilités des quartiers ''''sensibles''''' !

  • yakafokon
    yakafokon     

    Est-ce que par hasard, on ne nous dirait pas tout, et ce, pour éviter une psychose ???

  • kerval
    kerval     

    Il s'agit d'un acte délibéré, peut être par les "chances pour la France" qui ont tenté de dépouiller les morts.

  • cheminot aquitain
    cheminot aquitain     

    Quatre boulons(20/125)cassés sur une même éclisse,dans un coeur de traversée(partie de ce que vous appelez un aiguillage)je n'ai jamais vu!Dévissés peut-être,ça peut arriver(jamais vu non plus dans cet endroit là),mais ça se voit.Ils ne se dévissent pas tous en même temps...

  • marco831
    marco831     

    A bien regarder les photos fournies par la SNCF, il semble que les boulons n'ont pas été dévissés. Les têtes des tiges de boulon ont éclaté sous l'effet d'une forte contrainte latérale sur le rail supérieur qui a entrainé un éclatement des boulons par effet de levier des eclisses.
    Mais pour provoquer une si forte contrainte latérale, il faut qu'un objet ait été présent sur la voie....

  • fifi51
    fifi51     

    C'est pourtant simple: soit les boulons se sont cassés et on aurait dû les retrouver et des traces seraient existantes sur l'éclisse, SOIT ils se sont desserrés et il faut mettre en cause celui qui les a mal serré ou celui ou ceux qui devaient en vérifier le serrage et la conformité! Trop simple pour un technocrate et pas politiquement correct!

Votre réponse
Postez un commentaire