En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L’enquête s’inscrit dans le cadre "d’un groupe de réflexion sur l’ouverture éventuelle de la PMA et de la GPA à des indications non médicales".
 

L'institution française a envoyé un questionnaire aux gynécologues obstétriciens pour connaître leur pratique et leur opinion sur la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui, selon "Le Figaro".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire