En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Sophie Louet PARIS (Reuters) - Maudite à droite depuis les élections législatives de 2007, décriée à gauche pour son impact sur le pouvoir...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Ouaff
    Ouaff     

    Encore une fois, "4 août" voit cette affaire par le petit bout de la lorgnette : celui des "copains du Fouquet's".
    -------------------------------
    Or, cette mesure concernerait surtout les PME et les TPE. Je pense particulièrement à un boulanger de ma connaissance qui s'est agrandi et a embauché une dizaine de personnes supplémentaires et voudrait faire plus.
    ------------------------------
    Ceci étant, "4 août" a raison de faire la comparaison entre les travailleurs Français et d'autres pays européens et les quasi-esclaves de pays où on travaille pour des "clopinettes" et sans protection sociale.
    -----------------------------
    C'est pourquoi j'ai écrit plus bas que la TVA sociale n'est pas une priorité mais un palliatif. Dans mon commentaire du 01-10 à 1h37, je donne quelques pistes, dont un certain protectionnisme (appelé parfois "démondialisation").

  • Ouaff
    Ouaff     

    En effet, il faut une politique protectionniste au niveau de l'Europe ou si c'est impossible de la France.
    -----------------------------------
    C'est pourquoi j'ai écrit que la TVA sociale n'est pas une priorité. Mais, ça peut être une solution si la mise en place du protectionnisme se heurte à trop d'obstacles.

  • PELO
    PELO     

    et c'est nous qu'on la paye! alors qu'en taxant directement l'entreprise qui importe assez lourdement en fonction des besoins européens, ces boites viendrait chez nous pour réduire leur cout! plusieurs pays le font sauf en'europe et ces boites viennent s'installer dans ces pays!

  • richardfortune
    richardfortune     

    renseignez vous mieux, de toute façon c'est une des solutions techniques pour faire rentrer rapidement de l'argent
    - - - Les assiettes devront être bien étudiées pour ne pas pénaliser les plus vulnérables - - - Ce ne sont pas les salaires de base qui pénalisent les entreprises, mais les charges et taxes qui viennent se rajouter - - - Vous allez me dire, à raison c'est vrai, qu'elles servent à la protection sociale, mais malheureusement aussi à compenser les erreurs diverses et variées dans l'organisation territoriale - - - Délocaliser une entreprise n'est pas un " long fleuve tranquille ", beaucoup font marche arrière, délocaliser n'est pas toujours synonyme de supers profits

  • Blindé
    Blindé     

    pourquoi pas ,il est normal de ne pas etre egoiste,une tva social oui mais que sa ne servent pas a autre chose comme cela se fait continuelement si c est pour servir a augmenter les docteur c est pas la peine ils ont deja des commitions des industrie medicamenteuse

  • 20122012
    20122012     

    surtout tous les produits manufactures et services fait et fabrique en dehors de union europeenne et qui doit s'harmonise fiscalement et socialement vers le haut ,afin de supprimer le dumping entre etat de europe

  • 4 Août
    4 Août     

    Cette TVA s'inscrit bien dans le schéma droitier: exempter quelques potes du Fouquet's de cotisations sociales pour les reporter sur tous les Français. On notera que toutes les exemptions qui ont déjà eu lieu n'ont servi à rien, puisque les délocalisations continuent. Et elles ne serviront jamais à rien: tant que les français ne bosseront pas pour 200¤ sans protection sociale, ça continuera à délocaliser à tout va.

  • trismus37
    trismus37     

    La TVA sociale est une TVA anti-sociale !
    Encore une idée de gauche qui pénalise les prolétaires !

  • trismus37
    trismus37     

    C'est faire payer aux consommateurs les aides aux entreprises que l'état ne pas faire. C'est plus simple de remettre des frontières et de faire payer les importations que de faire payer les français. Mais c'est un manque à gagner pour les importateurs !

  • Ouaff
    Ouaff     

    Mais s'il est difficile de prendre les mesures de mon précédent commentaire, la TVA sociale peut être un palliatif positif.
    -------------------------------------Montebourg a osé soulever la question de la démondialisation et du protectionnisme, questions taboues au PS il n'y a pas si longtemps. On peut regretter que sur la TVA sociale, il se contente de dire : c'est une mesure de droite, pas de gauche.
    ----------------------------------------
    Principe de la TVA sociale (le mot "social" sur lequel ironisent avec une certaine mauvaise foi certains candidats socialistes veut dire : pour le budget social, pour la Sécu).--------------------------
    1°- On augmente la TVA d'un ou deux points.---------------
    2°- On réduit les charges des entreprises de l'équivalent de la somme qu'on pense gagner avec la hausse de la TVA.
    ------------------------
    Résultats prévisibles :
    ---------
    1°- Les produits importés augmentent car ils ne bénéficient pas de la baisse des charges.
    ---------
    2°- En principe, les produits fabriqués en France n'augmentent pas car la hausse de la TVA est compensée par la baisse des charges.
    -------------------------------
    Ce serait bon pour combattre les délocalisations et cela permettrait de financer la sécu et l'ensemble du budget social aussi par les importations.
    ------------------------------
    Si la TVA sociale permet de réduire les importations, donc les délocalisations, si elle favorise l'emploi, je ne vois pas en quoi ce ne serait pas aussi une mesure de gauche.--------------Il faut arrêter avec l'idéologie.-----------------------------
    En bref : la TVA sociale n'est pas une priorité si on réussit à imposer d'autres mesures, mais c'est un palliatif pas du tout absurde si on n'y arrive pas.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire