En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le statut avantageux de cheminot avait été refusé à la plupart des 800 plaignants. (image d'illustration)
 

 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Remarquons au passage que cette soudaine décision, après des lustres de latence, correspond avec le voyage de hollande au maroc...

    Adret
    Adret      (réponse à deuxc)

    Remarquons au passage également que le voyage de Hollande au Maroc, fait suite aux résultats des élections régionales ayant vu le triomphe du parti islamiste. Même topo que pour la Tunisie. Dans peu de temps de nouvelles élections avec un autre résultat. On parie ?

  • Adret
    Adret     

    Que celui qui a reçu un quelconque dédommagement de la SNCF ces 50 dernières années pour quelque motif que ce soit, aussi grave soit-il, lève le doigt !

  • Adret
    Adret     

    On oublie un détail, avant le regroupement familial les ouvriers étrangers étaient censés retourner chez eux où le coût de la vie n'avait rien à voir, à moins qu'ils ne demandent la naturalisation, auquel cas ils avaient les mêmes avantages que les Français puisqu'ils le devenaient eux-mêmes.

    Yann.H
    Yann.H      (réponse à Adret)

    Tous les articles qui traitent du sujet précisent bien qu'une fois naturalisé, ils ne bénéficiaient toujours pas de conditions égales à leurs collègues français de naissance.
    Pour la plupart ces personnes sont arrivés en France très jeunes et y ont construit leur " Chez eux ".
    Leur demander leur jeunesse, en échange de conditions inéquitables et discriminantes, puis leur demander de rentrer "chez eux", cela fait beaucoup non?

    Adret
    Adret      (réponse à Yann.H)

    Pour la question de rentrer chez eux, s'ils ne voulaient pas le faire, il leur suffisait de demander la nationalité française qui allait donc avec ce fameux statut, et qui ne me paraît pas un effort surhumain.
    Voyagez, voyez ce qui se fait et s'est fait ailleurs, comparez, à commencer par leur pays d'origine.
    Durée des cartes de séjour et de travail (2 ans en général), conditions d'octroi, conditions de retrait (aucune, expulsion immédiate sans aucune justification notifiée bien souvent).

    Adret
    Adret      (réponse à Yann.H)

    LES NATURALISES ONT OBTENU LE STATUT selon l'article. Ils ESTIMENT avoir été cantonnés à des postes moins importants. Combien de nos concitoyens "estiment" avoir été cantonnés injustement à des postes inférieurs pour des raisons discriminatoires x ou y ? Combien obtiennent satisfaction y compris devant les prud'hommes (pour ceux qui osent/peuvent s'y présenter) ?
    Les mots ont un sens, merci d'en tenir compte.

  • sortilege
    sortilege     

    le contraire aurait été étonnant !!!!!!

  • Yann.H
    Yann.H     

    Je lis vos commentaires, vous semblez nostalgiques d'une France disparue.

    Ces travailleurs ont donné leur santé pendant quarante ans, et subi une discrimination sans égale.
    Pour remettre les choses dans leur contexte, ce ne sont pas des bureaucrates qui viennent de remporter ce procès, mais des ouvriers.
    N'oublions pas nos valeurs, le droit à l'égalité c'est uniquement pour cela qu'ils se sont battus.

  • natdan
    natdan     

    ... de toute façon, la France a tellement distribuée de droits, que maintenant tout le monde peut faire un procès ( les Juges d' Instruction distribuent si généreusement les dédommagements !!!)...... Personnellement je n' intéresse aucune associations, si je voulais faire un procès a l' Etat Français ( parce-que je paye trop d' impôts locaux), les frais d' avocats seraient a ma charge... et le procès ne commencerait pas avant une dizaine d' années !!......

  • iamagic
    iamagic     

    Les nantis de la SNCF ça c'est à revoir, Macron! Départ à la retraite avant 60 ans et bonus pour ceci et cela! Considérons uniquement la pénibilité du travail! Les bureaucrates ne doivent pas bénéficier d'avantages aussi conséquents!

  • Remylatongue
    Remylatongue     

    40 ans après !!! Et aller encore une couche !!!

  • tribut
    tribut     

    Et allez-donc! C'est le contribuable qui paye...

Votre réponse
Postez un commentaire