En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La question de la sélection en master est en passe d'être tranchée. (photo d'illustration)
 

Si les établissements supérieurs peuvent désormais établir des critères d'entrée en master, les rectorats devront s'assurer de la poursuite d'études des élèves recalés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • L'ardechois
    L'ardechois     

    Enfin !
    Le master français se dévalue d'année en année car le niveau est bien plus bas que les masters européens.

Votre réponse
Postez un commentaire