En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le 7 janvier 2015, les frères Kouachi ont pénétré dans les locaux de Charlie Hebdo sans se voir opposer de résistance.
 

Les familles de certaines victimes, notamment la femme de Franck Brinsolaro, le policier qui assurait la sécurité de Charb, mettent en cause le dispositif de sécurité mis en place autour de la rédaction du journal satirique, pourtant visé par de nombreuses menaces terroristes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    Quelle question !!!!! Mais non , il n'y avait pas de failles ! la preuve ......

  • bouledog
    bouledog     

    il suffisait d'un sas sécurisé et les journalistes était sauvés , une commande de l'intérieur par un gardien et les terroristes ne pouvaient pas rentrer , puisque ils ont ouvert leur sac contenant les armes devant la porte d'entrée , la sécurité aurait du être assuré avec les menaces qu'ils avaient
    reçu

  • Mercipourlemoment
    Mercipourlemoment     

    Je comprends la détresse de la veuve du garde du corps mais je suis consternée par sa plainte. Son mari avait selon ses dires constaté les failles dans le dispositif de sécurité, malgré cela il n'a pas démissionné. En tant que garde du corps, il connaissait les risques auxquels il était exposé; il les a accepté et je suppose qu'il était rémunéré en conséquence. Maintenant qu'il est mort, il est facile de dénoncer ses conditions de travail.

  • truc
    truc     

    Une simple agence bancaire dispose de sas que Charlie n'avait pas faute de moyens

  • Crusader30
    Crusader30     

    LLa sécurité de Charlie Hebdo était bien assurée, mais face à des barbares prêts à crever pour leur cause et armés jusqu'aux dents voire avec des ceintures de bombes, tous ces pauvres gens n'avaient hélas aucune chance.......idem pour le Bataclan et les rues où il y a eu des fusillades avec le triste résultat que l'on connaît. L'effet de surprise avec des barbares hypers armés et prêts à mourir est imparable et hélas il en arrive tous les jours dans le monde, et ils risquent d'y en y avoir encore en France.......Pour les militaires normaux l'effet de surprise c'est 75% de réussite........c'est vieux comme le monde.....Voir le boulot de terrain des forces spéciales américaines, les heures de planquent, l'effet de surprise donne des résultats de 99% ....

    truc
    truc      (réponse à Crusader30)

    Vous êtes bien affirmatif
    effet de surprise ou pas un fourgon en bas de l'immeuble avec deux fonctionnaires bien armés et deux sas de sécurité ( avec ouverture interne par Brinsolaro) aurait sans doute changé bien des choses

Votre réponse
Postez un commentaire