En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La pression monte sur le site d'arcelormittal à florange
 

STRASBOURG (Reuters) - Les syndicats d'ArcelorMittal ont fait monter la pression d'un cran mardi à Florange (Moselle) en interdisant l'accès aux...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • sarko pipeau
    sarko pipeau     

    150 millions promis par sarko, rien de nouveau, ils etaient prévus de longue date...encore du pipeau

  • Vachette landaise
    Vachette landaise     

    C'est elle une des coupables de l'autorisation de vente d'acelor à Mittal. Il y avait une forte opposition à cette cession en France à l'époque mais cette personne a utilisé son carnet d'adresse et entregeant pour que Mittal finalement reçoive l'autorisation ce qui n'était pas gagné d'avance. Encore un traitresse à la nation.

  • Pshitt
    Pshitt     

    Les syndicats préparent la reconversion " Ils vont transformer le site en Fabrique de bière à emporter"

  • Charly boss
    Charly boss     

    Et si ces syndicats se posaient les bonnes questions, il est facile d'exiger mais y a t'il un avenir pour cette aciérie dans le contexte actuel? Les constructeurs automobiles français s'implantent hors de France, de plus en plus d'éléments des voitures modernes sont en aluminium, voila deux causes claires et identifiées du malaise et qui semble justifier la posotion d'Arcelor Mittal. Et puis, que représente 5000 personnes dans un groupe qui compte 290 000 salariés, rien. S'il y a un travail à faire, et notamment des politiques, c'est surtout de trouver des débouchés pour l'acier lorrain, pas de vouloir faire tourner une usine qui perd des marchés chaque jour

  • Macdonelle
    Macdonelle     

    de s'inquiéter... Cette entreprise représente 5000 emplois... dans une région sinistrée de surcroit... L'heure est grave..

Votre réponse
Postez un commentaire