En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une politique de la ville contrainte par l'économie
 

par Julien Ponthus et Elizabeth Pineau PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi un train de mesures pour redynamiser la politique de la...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • tetra
    tetra     

    Tu m'as voulu-uu --- tu m'as eu !!!! tu m'as choisi-ii --- c'est tant pis !!! --- regardes ce soleil qui se couche !!! --- c'est comme notre èconomie !!! quand il disparaitra à l'horizon !!! --- les ètoiles haut perchèes te diront --- que ce gouvernement t'a pris pour un vèritable con ... /// .

  • yakemoikicompte
    yakemoikicompte     

    Quand je pense à ces maires de droite qui enrichissent BOLLORÉ avec l'argent de nos impôt locaux, en finançant autolib'

  • pataques 1er
    pataques 1er     

    et par les dealers car ca les gene ! ahahah quelle beau fouttage de gueule ! allez les gueux au boulot ! reveillez vous !

  • lapsus
    lapsus     

    Et quand ont est aux manettes des instances nationales et surtout locales tomber dans le clientélismes outranciers afin d'être réélu par ses clients. Cela n'est plus de la démocratie mais un régime mafieux.

  • Héron
    Héron     

    Je traduis le bien-pensant en français: "la politique de la ville" = acheter la paix sociale en versant des subventions. "Contrainte par l'économie" = on n'arrive pas à taxer plus qu'on ne dépense. Bref, le gouvernement n'a plus assez d'argent pour acheter la paix dans les banlieues. Comment va-t-il faire? Je vous laisse deviner, ça commence par TA et ça se termine par XE.

  • davidTCHINTOK
    davidTCHINTOK     

    Les enseignants et les établissements scolaires sont aidés par les collectivités et le seront plus en 2013 pendant que les habitants devront attendre jusqu'à deux ans pour se faire reboucher un trou en plein milieu de la route. Ce gouvernement écoute les feministes et les enseignants et le reste c'est rien du tout pour eux, à quand le pays va exploser et que les gens iront tous manifester dans la rue comme en Tunisie ?

  • CHAGA
    CHAGA     

    Le problème de ces politiques est l'instabilité et l'éparpillement qui a été fait depuis 30 ans. Il faudra aussi que cette politique s'accompagne d'un retour d'une certaine fierté et même ne serait-ce que simplement de l'impression d'être Français, avant même de faire parti d'une communauté religieuse ou d'une autre. Ce serait bien plus efficace que d'engloutir des milliards et des milliards.

Votre réponse
Postez un commentaire