En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La nourriture trop grasse, trop salée ou trop sucrée abîme durablement le fonctionnement de notre organisme.
 

Les mauvaises habitudes alimentaires laissent des traces indélébiles dans l'organisme. Et peu importe les changements de régimes, le fonctionnement des gènes aura été altéré, augmentant définitivement le risque de maladies cardiovasculaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • vacheàlait
    vacheàlait     

    Pour manger sain, il faut des moyens ! et quand on s'est acquitté de nos impôts, difficile de manger bio et frais !

    trueblabla
    trueblabla      (réponse à vacheàlait)

    Je bosse dans une cantine et les repas sont préparés sur place par un chef et nous, son équipe. Les menus sont équilibrés et cuisinés ave de bons produits. Hey bien figurez vous que la plupart des gamins ne prennent que des féculents ... ( que du riz, que des pates, que des frites ..... ) . Et c'est pas une historie ed moyens ..

  • Badvann
    Badvann     

    Souris mutantes, transplantation de moelle osseuse... rien que le protocole d'expérimentation laisse planer le doute sur l'extrapolation des résultats sur l'homme. Comme pour les anciens tests de comestibilité des huîtres!

  • Bobogogo
    Bobogogo     

    La surdose de produit trop gras trop sucrés trop salés à pour principal risque l’obésité, également associée à un réel manque d’activités physiques, ce qui conduite par la suite aux problèmes cardio-vasculaires (qui représente la première cause de mortalité en France avec près de 170 000 personnes décès par an).

    Mais celle-ci peut entrainer d’autres problèmes, tel que le diabète, cette malbouffe accentue également les risques d’exposition au cancer qui provoquent 29% de décès chez les hommes et environ 23% chez les femmes.

  • 109600
    109600     

    Lorsque l'on voit la tête de José Bové et connaissant son âge ainsi que celles de ses militants, cela n'encourage pas à manger bio.

Votre réponse
Postez un commentaire