En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La journaliste Véronique Robert à Dubaï en 2007
 

La journaliste d'Envoyé spécial, qui avait été blessée lundi dans l'explosion d'une mine à Mossoul, en Irak, est morte. Deux de ses confrères ont également été tués dans l'explosion.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ctrape
    ctrape     

    Tous les journalistes ne recherchent pas des terrains en guerre, des situations extrêmes...Il y a de forte chance que la dangerosité, l'extra-ordinaire, L'adrénaline fassent partie de l'attrait pour ce genre d'exercice professionnel, de façon identique dans les sports extrêmes...Depuis le XiX siècle, avec le début des photographes de guerre dans la guerre de sécession,, nombreux sont tombés. Mais le métier de soldat, est plus risqué et influence plus le résultat final d'un conflit sur le terrain.

  • j “jwanquet” wanquet
    j “jwanquet” wanquet     

    Dommage collatéral, à moins que ça ne soit une bavure .

  • cresta
    cresta     

    condoléances à sa famille et ses proches également aux 2 accompagnateurs
    un grand merci aux journalistes et tout ceux qui risquent leur vie pour nous informer

  • camille oger
    camille oger     

    pareil pour nos militaires, humanitaires.... c'est sur, mais c'est toujours triste. et cela ne doit pas faire oublier les milliers de morts dans ces conflits pour des histoires d'argent et d'orgueil.

  • James Portnol
    James Portnol     

    il faut éviter tous ces pays,si on y va c'est a nos risques et perils.

    Irak Iran syrie Lybie

Votre réponse
Postez un commentaire