En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La colère des policiers de Seine-St-Denis
 

Plusieurs centaines de policiers ont manifesté mercredi soir à Bobigny (Seine-St-Denis) et à Paris pour dénoncer la mise en examen pour homicide volontaire d'un de leurs collègues. Ils estiment qu'il a agi en «légitime défense». Claude Guéant a dit « comprendre l'émotion » des policiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

89 opinions
  • gniafron12
    gniafron12     

    je doute que vous soyez honnête et de bonne foi , car malgré que je ne porte pas toujours la police dans mon coeur , je me dit que si elle n'était pas là il faudrait tous être armé pour défendre sa vie contre des gens comme se con qui est mort

  • fghty
    fghty     

    ...

  • Caesar30
    Caesar30     

    certes les gendarmes ont défilé comme vous le décrivez, mais pour des motifs différents me semble-t-il, et assez graves (abandon de l'institution qui avait accumulé une décennie de retard en tous point, conditions de travail...) en outre, les gendarmes n'ont pas droit aux syndicats ... donc le seul moyen de se faire entendre à l'époque a été ce genre de procédé ... il ne me semble pas que les autres corps de métier soient avares de tels procédés (à tort ou à raison) : camionneurs, agriculteurs, taxi, éducation nationale ... donc avant de donner des exemples sortis de leurs contextes, veuillez réfléchir sauf si cette tribune est un prétexte pour assouvir une haine latente des forces de l'ordre

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    a l'issue de chaque formation de la fonction publique il y a le choix d'amphi, les premiers choisissent les meilleurs postes et les derniers ont ce qui reste.

  • jeanote
    jeanote     

    lorsqu'il n'y aura plus de flics , VOUS AUREZ DES MILICES COMPOSEES D'ANCIENS commandos parachutistes, des ex des services speciaux , des légionnaires, des ex de la MARINE FN et pensez déja au vote prochain , les rats vont regagner leurs trous, les cagoulars , capuches, casques noirs, qui se sauvent en manifestant des gestes agressifs contre l'autorité seront claqués et parqués dans des camps de travail, les fénéants qui pillent leurs voisins, au boulot

  • fabie 24
    fabie 24     

    tu plaisantes ou quoi julien , demandes aux profs qu'ils le fassent c'est leur boulot pas celui de la police ,il faut peut etre aussi qu 'ils poussent le landeau du bébé du trafiquant de drogue ,ça sent une idée de gauche ça

  • USCE
    USCE     

    aim savoir qui fait sarkorz----pour les fonctionnaire----rien

  • Forez
    Forez     

    tout a fait d'accord avec toi et si l'autre tout mou passe on va le sentir passer !!!

  • JP.
    JP.     

    Ben voyons, c'est tout a fait normal qu'un individu se promène avec une arme et la pointe en direction d'un policier!
    Si ce policier avait été votre enfant! comment auriez-vous réagi?
    Quelle est votre profession? Avez-vous le courage de vous mettre au service de la population et risquer votre vie comme les policiers? Je ne pense pas! Vous préférez critiquer leur action et crier au scandale lorsqu'ils ne seront pas là pur vous protéger!
    Belle mentalité....

  • Honnête et de bonne foi
    Honnête et de bonne foi     

    Parce que Michel Neyret, lui, il est d'origine africaine, peut-être? Quand un fonctionnaire de police est condamné par la Justice, il y en a 100 qui passent entre les mailles du filet. Le plus souvent, il n'y a ni poursuite, ni enquête. Dans le meilleur des cas, c'est bâclé et avec la bénédiction de l'IGS. Quand une "sanction" tombe elle est symbolique (suspension provisoire) et quand condamnation il y a, c'est du sursis sans inscription au casier. La belle affaire! Et encore les syndicats sont pas contents. L'auteur du coup de feu mortel, une fois l'histoire bien tassée, sera muté (avec beaucoup de congés maladie à la clé pour cause de problèmes psychologiques ou dépression) et finira retraité peinard. Seulement, il a tué un homme. Maintenant, c'est entre lui et sa conscience. Etre reconnu innocent, par la Justice, est une chose, être en paix avec soi-même, en est une autre. Franchement, j'aimerais pas être à sa place.

Lire la suite des opinions (89)

Votre réponse
Postez un commentaire