En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - La CFDT a déclaré jeudi avoir reçu des garanties de la part du Premier ministre français sur les contreparties aux salariés liées...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • willeme
    willeme     

    Désolé mais je ne comprend pas ta remarque je note un fait c'est tout.

  • karpat81
    karpat81     

    si la Grèce, l'Italie et l'Espagne te plaise tant faut y aller!

  • Charly boss
    Charly boss     

    "Le Premier ministre nous a affirmé qu'il entendait nos souhaits et qu'il s'engageait clairement, qu'il y aurait une deuxième loi après les négociations qui, quoi qu'il se passe, imposerait des contreparties aux entreprises vis-à-vis de ces 20 milliards" dixit Chérèque. Le seul problème est que Ayrault n'a pas donné l'année de cette 2ème loi à Chérèque et en 2250 perso ça m'interresse moins....

  • fatalite
    fatalite     

    près Notat , Chérèque , la CFDT est connu pour être à la solde des différents gouvernements que ce soit de gauche ou droite, faut bien payer ses syndicalistes qui ne travaillent pas?
    le gouvernement propose, les patrons disposent!!!!!

  • Red Doctor
    Red Doctor     

    Aucun syndicat ne fait le poids face a la suprématie (l’impérialisme marche aussi) du patronat actuel et ne parlons pas de ce gouvernement , car cela ne ferait qu'enfoncer le "clou" ... ! L'avenir est plus que sombre pour les peuples qui ne se défendent plus (la Grèce en est un exemple) et la CFDT n'a que du vent , le même qui a soufflé sur les capitaux français pour les amener a investir dans les pays émergents ! On est pas prêt de revoir des entreprises (usines) chez nous , mais ce n'est pas une fatalité , mais une volonté , comme lors de la désindustrialisation de notre pays , il y a quelques années . Quant a ceux qui pensent inverser la tendance en acceptant toutes les exigences des patrons , sans aucunes contreparties : ils se mettent le doigt dans l’œil et ne s'en rendront compte , que trop tard ... !

  • willeme
    willeme     

    La CFDT roule pour le PS tout le monde le sait. Les syndicats sont complices.
    Voila pourquoi le système a choisi Hollande et non pas Sarko pour mettre en marche les réformes démandées par l'Europe et les marchés financiers.

Votre réponse
Postez un commentaire