En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'un des principaux acheteurs de porc veut "discuter" de son retour avec le "Marché du porc breton"

(Illustration)
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • transparente
    transparente     

    Transparente
    Réponse à al Azar
    Je crois qu'une petite erreur s'est faite dans votre histoire pour l'EDF. je me souviens qu'à ce moment EDF SUEZ voulait augmenter de plusieurs dizaines d'euros et c'est là que F H a demandé de bloquer les prix.

  • al Azar
    al Azar     

    Comment contraindre SOCOPA-BIGARD à acheter en France à 1,4O Euro le Kg, alors qu' il y a liberté de circulation des biens et marchandises dans toute l' Union.
    Le souci de gestion des dirigeants des entreprise est d' avoir un résultat au moins en équilibre à leur bilan annuel !!!
    Ce qui n' est pas le souci de nos dirigeants politiques de tous bords, qui eux empruntent, empruntent, empruntent sur le compte des Français, distribuant à tout va de l' argent qu' ils n' ont pas dans les caisses de l' Etat, dans le seul souci :LEURS PROCHAINES REELECTIONS dans l' intérêt de leur seule CARRIERE POLITIQUE.......
    Se souciant comme d' une guigne de l' INTERÊT GENERAL..

    Pour les entreprise, le marché est libre, dans une économie ouverte à la concurrence.
    Ce qui se passe avec les éleveurs de porc est bien sur très douloureux pour toute cette filière et pour ces agriculteurs qui ne comptent ni leur temps ni leur travail. Mais comment peuvent-ils encore faire confiance à un gouvernement qui leur assure un prix de vente qu’il ne peut pas tenir pour la simple raison que ce prix dépend de groupes industriels privés. Avec François Hollande, il en est de même pour l’électricité. Il n’arrête pas de promettre des baisses de prix alors qu’EDF et GDF Suez ont leur propre politique en matière de tarif. Il en est encore de même avec la fermeture annoncée depuis trois ans de Fessenheim dont rêvent les socialistes et les écologistes mais qui est tout simplement impossible à réaliser sur le plan technique pour EDF et sur le plan financier pour l’État qui devrait indemniser l’électricien français à hauteur de 4 milliards d’euros. Quand les éleveurs de porc auront enfin pris conscience à quel point ils ont été bernés par les promesses socialistes, leur colère risque d’être encore plus forte que celle dont ils ont déjà fait la démonstration au début de l’été.

    Rappelons nous le blocage idéologique de l' essence par Hollande à son arrivée au pouvoir.
    Ses gesticulations de" fanfaron n' avaient pas duré trois mois avant de revenir à la réalité économique incontournable.

    "Ne vous en faites pas madame Michu, ça ne vous coutera rien, c' est l' Etat qui paye" !!! (Hollande sur A2).
    Cette sortie résume à elle seule la compétence économique des fonctionnaires qui gouvernent la France, hors de toute connaissance de la réalité économique du pays.

    Il y a urgence à former les gouvernants à la gestion des entreprises, car ils n' y connaissent RIEN........................

    De Montebourg, ministre sortant, a eu l' humilité d' aller se recycler dans une école de commerce, reconnaissant son ignorance et son incapacité en ce domaine !

  • al Azar
    al Azar     

    Comment contraindre SOCOPA-BIGARD à acheter en France à 1,4O Euro le Kg, alors qu' il y a liberté de circulation des biens et marchandises dans toute l' Union.
    Le souci de gestion des dirigeants des entreprise est d' avoir un résultat au moins en équilibre à leur bilan annuel !!!
    Ce qui n' est pas le souci de nos dirigeants politiques de tous bords, qui eux empruntent, empruntent, empruntent sur le compte des Français, distribuant à tout va de l' argent qu' ils n' ont pas dans les caisses de l' Etat, dans le seul souci :LEURS PROCHAINES REELECTIONS dans l' intérêt de leur seule CARRIERE POLITIQUE.......
    Se souciant comme d' une guigne de l' INTERÊT GENERAL..

    Pour les entreprise, le marché est libre, dans une économie ouverte à la concurrence.
    Ce qui se passe avec les éleveurs de porc est bien sur très douloureux pour toute cette filière et pour ces agriculteurs qui ne comptent ni leur temps ni leur travail. Mais comment peuvent-ils encore faire confiance à un gouvernement qui leur assure un prix de vente qu’il ne peut pas tenir pour la simple raison que ce prix dépend de groupes industriels privés. Avec François Hollande, il en est de même pour l’électricité. Il n’arrête pas de promettre des baisses de prix alors qu’EDF et GDF Suez ont leur propre politique en matière de tarif. Il en est encore de même avec la fermeture annoncée depuis trois ans de Fessenheim dont rêvent les socialistes et les écologistes mais qui est tout simplement impossible à réaliser sur le plan technique pour EDF et sur le plan financier pour l’État qui devrait indemniser l’électricien français à hauteur de 4 milliards d’euros. Quand les éleveurs de porc auront enfin pris conscience à quel point ils ont été bernés par les promesses socialistes, leur colère risque d’être encore plus forte que celle dont ils ont déjà fait la démonstration au début de l’été.

    Rappelons nous le blocage idéologique de l' essence par Hollande à son arrivée au pouvoir.
    Ses gesticulations de" fanfaron n' avaient pas duré trois mois avant de revenir à la réalité économique incontournable.

    "Ne vous en faites pas madame Michu, ça ne vous coutera rien, c' est l' Etat qui paye" !!! (Hollande sur A2).
    Cette sortie résume à elle seule la compétence économique des fonctionnaires qui gouvernent la France, hors de toute connaissance de la réalité économique du pays.

    Il y a urgence à former les gouvernants à la gestion des entreprises, car ils n' y connaissent RIEN........................

    De Montebourg, ministre sortant, a eu l' humilité d' aller se recycler dans une école de commerce, reconnaissant son ignorance et son incapacité en ce domaine !

    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E.....................................L I B E R T I C I D E

    al Azar
    al Azar      (réponse à al Azar)

    ;;

  • al Azar
    al Azar     

    Comment contraindre SOCOPA-BIGARD à acheter en France à 1,4O Euro le Kg, alors qu' il y a liberté de circulation des biens et marchandises dans toute l' Union.
    Le souci de gestion des dirigeants des entreprise est d' avoir un résultat au moins en équilibre à leur bilan annuel !!!
    Ce qui n' est pas le souci de nos dirigeants politiques de tous bords, qui eux empruntent, empruntent, empruntent sur le compte des Français, distribuant à tout va de l' argent qu' ils n' ont pas dans les caisses de l' Etat, dans le seul souci :LEURS PROCHAINES REELECTIONS dans l' intérêt de leur seule CARRIERE POLITIQUE.......
    Se souciant comme d' une guigne de l' INTERÊT GENERAL..

    Pour les entreprise, le marché est libre, dans une économie ouverte à la concurrence.
    Ce qui se passe avec les éleveurs de porc est bien sur très douloureux pour toute cette filière et pour ces agriculteurs qui ne comptent ni leur temps ni leur travail. Mais comment peuvent-ils encore faire confiance à un gouvernement qui leur assure un prix de vente qu’il ne peut pas tenir pour la simple raison que ce prix dépend de groupes industriels privés. Avec François Hollande, il en est de même pour l’électricité. Il n’arrête pas de promettre des baisses de prix alors qu’EDF et GDF Suez ont leur propre politique en matière de tarif. Il en est encore de même avec la fermeture annoncée depuis trois ans de Fessenheim dont rêvent les socialistes et les écologistes mais qui est tout simplement impossible à réaliser sur le plan technique pour EDF et sur le plan financier pour l’État qui devrait indemniser l’électricien français à hauteur de 4 milliards d’euros. Quand les éleveurs de porc auront enfin pris conscience à quel point ils ont été bernés par les promesses socialistes, leur colère risque d’être encore plus forte que celle dont ils ont déjà fait la démonstration au début de l’été.

    Rappelons nous le blocage idéologique de l' essence par Hollande à son arrivée au pouvoir.
    Ses gesticulations de" fanfaron n' avaient pas duré trois mois avant de revenir à la réalité économique incontournable.

    "Ne vous en faites pas madame Michu, ça ne vous coutera rien, c' est l' Etat qui paye" !!! (Hollande sur A2).
    Cette sortie résume à elle seule la compétence économique des fonctionnaires qui gouvernent la France, hors de toute connaissance de la réalité économique du pays.

    Il y a urgence à former les gouvernants à la gestion des entreprises, car ils n' y connaissent RIEN........................

    De Montebourg, ministre sortant, a eu l' humilité d' aller se recycler dans une école de commerce, reconnaissant son ignorance et son incapacité en ce domaine !

    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E
    C
    E
    N
    S
    U
    R
    E.....................................L I B E R T I C I D E

Votre réponse
Postez un commentaire