En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
armée
 

La CEDH estime que la liberté d'association des militaires peut faire l'objet de "restrictions légitimes", mais pas au point d'interdire de manière "pure et simple de constituer un syndicat ou d'y adhérer".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • nethem
    nethem     

    Il aura fallu du temps, mais au regard de certains commentaires, pas étonnant.
    Première chose, la CEDH a rendu arrêt suite deux requête l'une de l'Association de Défense des Droits des Militaires (ADEFDROMIL) et du Lieutenant Colonel de Gendarmerie MATELLY.
    Seconde, notre beau pays, géniteur de la déclaration des droits de l'Homme et à mon avis, première démocratie du monde (quoiqu'on en dise, allez voir ailleurs) ne fonde t'il pas la défense de sa société sur le grand principe que les citoyens sont les défenseurs de la nation et que les défenseurs de la nation sont des citoyens !
    Les militaires seraient ils donc des sous citoyens qu'il ne leur est pas donné un droit d'expression.
    Je ne parle pas du droit de grève, de refuser la guerre ou la mission mais de pouvoir, hors de contrôle strict de la hiérarchie, s'exprimer sur les conditions d'exercice de la profession dans un respect du DEVOIR DE RESERVE, cela va de soi.
    Et c'est d'ailleurs en cela que l'arrêt de la CEDH met des limites au droit associatif dans les Armées.
    Alors avant de tancer cette décision, que dirions nous demain, si tous les forums, les médias, ou toute forme d'expression étaient interdits !
    Eh bien nous en appellerions aux armes, citoyens !
    1789, si tu m'entends .............

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à nethem)

    Je suis allé voir ailleurs, et la France n'est CERTAINEMENT PAS la 1ère démocratie du monde.
    Et si j'y reste ça n'a rien à voir avec un quelconque podium démocratique (faudrait voir à pas tout mélanger).

    Pour le reste il est en effet étonnant qu'on interdise aux agents tout droit de s'exprimer.
    Avoir viré un type parce qu'il avait ouvert un forum ... C'est n'importe quoi.

    Mais et après ?
    Le type va être indemnisé, avec l'argent du contribuable.
    Et ?
    C'est tout.

    C'est quand même pas le contribuable qui est fautif dans l'affaire ...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Si la CDEH intervient dans ce domaine on peut imaginer à quel point les militaires français ont été spoliés par nos politiques; peut-être que c'est la fin d'une armée bonne à tout!

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Et encore une fois c'est l'Europe qui vient mettre son nez dans nos affaires ! Il y en a marre ! Reprenons notre souveraineté face à Bruxelles !

  • berlecr
    berlecr     

    Des militaires de Gauche, de Droite, du Centre , Communiste et du FN. Quel beau Bor....
    Mais quel monde fou. Redescendez sur terre, Mesdames et Messieurs.

  • nad33
    nad33     

    imaginons une grève des militaires,les conséquences??

  • gussaoc
    gussaoc     

    La grande muette a toujours eu du mal a avoir un temps d'avance. Dans cette affaire comme dans d'autres; La spécificité du militaire c'est qu il n'a pas la possibilité de droit de retrait si tant bien même il peut émettre une objection contre un ordre qui lui semblerait contraire aux lois. Cela étant" il faut bien y aller" et parfois mourir!!! La majorité des militaires le savent et avec grandeur l'acceptent!! Cela étant ce qu ils ont de plus en plus de mal a accepter c'est un arbitraire parfois quotidien officiel ou officieux, ce qui est le plus incidieux, qui peut leur pourrir la vie et la sérénité de l'âme et de l'esprit pour accomplir leurs missions. la plus part ne demandent pas plus que le droit d'avoir des portes paroles reconnus et élus par eux sans ingérences d'aucune sorte afin de transmettre à la hiérarchie leurs sentiments et leurs inquiétudes sur leur rôle à tenir au sein de la nation!! est ce trop que de leur accorder???

  • al Azar
    al Azar     

    Et alors ?
    Le CREDH a bien déclaré la charia, loi de l'islam indissociable de notre religion, incompatible avec la démocratie.
    Corollaire l'islam est contraire aux principes démocratiques, puisque c'est Allah seul sensé édicter sa loi !
    Arrêt Refah du 13 Février 2003.
    Sans aucune réaction de quiconque !
    Qu'en pensent nos autorités du CFCM présidé par monsieur Boubakeur ?
    On ne l'a jamais su et JJB ne l'a jamais interrogé sur ce sujet épineux par convenance de courtoisie pour ne pas le mettre en porte-à-faux !
    Les journalistes ont des omissions complices.
    On peut poser la même question pour la liberté de conscience inexistante en islam.

    Hellor
    Hellor      (réponse à al Azar)

    EUX.... L'islam à voire avec quoi la dedans ? rien à ba**** de l'islam , la ont parle syndicat militaire !

    al Azar
    al Azar      (réponse à al Azar)

    lire : CEDH (cour européenne des droits de l' homme).

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Un syndicat dans l'armée c'est la porte ouverte aux petits dictateurs et putschistes en herbe.

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Une grève des pilotes avant une attaque décisive ne donnerait-il pas l’avantage à l’adversaire ? Non mais que la cour européenne des droits de l'Homme aille s’occuper des enfants qui travaillent à 7, 8 ans pour nous envahir de produit à bas cout et qui plombent nos économies et nos industries.

Votre réponse
Postez un commentaire