En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'institut de sondage Ipsos a été mis en examen pour recel de favoritisme dans l'enquête sur les sondages de l'Elysée.
 

L'institut de sondage Ipsos a été mis en examen. L'enquête porte notamment sur des contrats passés sans appels d'offre entre l'Elysée et divers instituts.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Juillet48
    Juillet48     

    Et dire que la cour des comptes contrôle le budget de l'Élysée que depuis N.Sarkozy. C'est lui qui a imposé cela. Avant lui il n'y avait pas de tels contrôles... C'est le seul président qui a voulu que le budget de l'Élysée soit sous contrôle de la cour des comptes et du parlement. Il est aujourd'hui bien mal récompensé. Les diverses dépenses de Ms Mitterrand et Chirac, de fait, étaient cachées volontairement aux Français. Il y a quelque part deux poids deux mesures et une certaine injustice.

  • jolbob
    jolbob     

    Cet institut de sondage refusait de donner des chiffres pipés et d'être aux ordres du service Com du Cabinet Noir de l’Élysée, alors ....!
    Par ailleurs, 2 ex ministres PS Gilbert Baumet et Roland Dumas comparaissent le 18 mars prochain devant le tribunal de Nîmes, le 1er pour détournements de fonds publics et le second pour recel, mais là, Omerta, silence radio

    Vivement la libération que l'on soit débarrassé pour longtemps de ces ignobles sectaires du PS.

  • ABC90
    ABC90     

    Bismuth a exagéré ......

Votre réponse
Postez un commentaire