En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'électricien de Pablo Picasso condamné à 2 ans avec sursis pour "recel" d'oeuvres

Pierre Le Guennec maintient que les toiles étaient des cadeaux du peintre.
 

Le retraité avait gardé 271 oeuvres dans un carton pendant quarante ans. Il maintient qu'il s'agissait d'un cadeau de la dernière femme de l'artiste.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Le Juge aurait dû lui en laisser au moins un en souvenir pour les avoir si bien conservés 40 annuités et sans dommage. Finalement ce sont les autres les voleurs qui vont se les approprier au nom de je ne sais quoi. Ah les malins ! Picasso leur jettera peut-être d'où il est de mauvais sorts.

    direvrai
    direvrai      (réponse à brindacierfifi12)

    Absolument, je reste persuadé de la bonne fois de ce couple, et les vrais malhonnêtes sont les "héritiers" du peintre et la "justice" qui pour le coup devient leur complice.

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Vous parlez de cadeaux empoisonnés !

Votre réponse
Postez un commentaire