En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les parents estiment à 43% que le soutien scolaire à l'école est la meilleure manière de progresser, contre 10% pour les cours particuliers à domicile.
 

Le Parisien publie un sondage qui montre que le lien de confiance est rompu entre l'école et les Français. La ministre de l'Education nationale n'est pas "étonnée" mais se dit déterminée à changer la situation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • Joss Beaumont
    Joss Beaumont     

    A force de baisser le niveau pour contenter tout le monde et d'épurer les programmes scolaires, on forme des futurs générations d'andouilles.
    Mise en place de programmes numériques pour quoi faire ? Les gosses sont déjà scotchés devant des écrans 24h/24 chez eux, qu'on leur donne envie de lire plutôt, en leur proposant pour démarrer un catalogue de lecture adapté à leurs goûts (car même au lycée, à l'arrivée nous n'en avions franchement rien à péter des "grands classiques").
    Il conviendrait davantage de moderniser ces institutions, plutôt que de chercher à tout déconstruire et ne rien garder de l'ancien système. En ce qui concerne l'université, dont je peux témoigner (je suis en plein dedans), le principal problème n'a rien de pédagogique, c'est l'administration qui ralentit tout, n'est pas claire, et nous mène en confusion dès l'inscription selon moi.

    Joss Beaumont
    Joss Beaumont      (réponse à Joss Beaumont)

    Ceci dit j'estime que les parents sont également responsables de cette baisse de niveau. C'est à eux de pousser leurs enfants à élargir leur champs culturel en premier, avant les professeurs qui ne sont là que pour délivrer un enseignement "basique". J'ai parfois eu du mal moi aussi dans mon parcours scolaire, et je m'en suis tiré de justesse au BAC grâce à mes parents qui me poussèrent à lire, pratiquer l'anglais, m'intéresser au monde (et ce tout en me laissant décompresser en me ratatinant la cervelle sur les jeux vidéos de temps en temps ;). ET Dieu merci, mon père n'a JAMAIS regardé le foot à la TV haha !

  • 156156
    156156     

    c'est pas nouveau!!!

  •  JOHANN
    JOHANN     

    Pour moi L’éducation nationale devrait s'appeler l'enseignement nationale car l'éducation ne concerne que les parents .

  • Expatheureux
    Expatheureux     

    L'art et la manière de se voiler la face... dans les écoles ou la diversité sévie c'est sur que l'échec est au plus haut...
    Parc contre, les bons établissements comme le lycée Henri V il n'y a pas de problème les résultats sont très bons ...
    On sait très bien pourquoi ...

  • beaudolo
    beaudolo     

    "Vallaud-Belkacem se dit "déterminée", c'est normal elle est jeune, elle ne connait pas encore bien les syndicats de l"EN ainsi que les enseignants, dans quelques mois elle aura compris et demandera à Hollande de changer de ministère!

  • beaudolo
    beaudolo     

    @ Trincavec, êtes-vous déjà aller en Inde, moi oui, donc je vous conseille d'y aller avant d'en parler!

  • valgego
    valgego     

    Désolé , l'école publique garantit l'égalité des chances d'échec à 98% .

  • Trincavec
    Trincavec     

    Comme l'Inde , la France est un pays de castes avec plancher de verre à tout les étages .Les sans-dents étant le pendant des intouchables .

  • newdays
    newdays     

    L'âne au fond du puits.



    Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.

    L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.

    Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et que le puits devait disparaître de toute façon,

    ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.

    Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider.

    Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer l'âne dans le puits.

    Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement.

    Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.

    Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.

    Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose de stupéfiant :

    Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.

    Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait, se secouait et montait dessus.

    Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits ......

    l'âne se mit à trotter !

    La vie va essayer de t'engloutir de toutes sortes d'ordures.

    Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer..

    Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser.

    Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais.

    Il ne faut jamais abandonner!

    Secoue-toi et fonce!

    Rappelle-toi, les cinq règles simples ! À ne jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres.

    Pour être heureux / heureuse :

    1.. Libère ton cœur de la haine.

    2.. Libère ton esprit des inquiétudes.

    3.. Vis simplement.

    4.. Donne plus.

    5.. Attends moins.

    Merci d'être là...

    SociétéDavenir
    SociétéDavenir      (réponse à newdays)

    Et 6. supprime l'argent

    SociétéDavenir
    SociétéDavenir      (réponse à newdays)

    Et 6. supprime l'argent

    Badvann
    Badvann      (réponse à SociétéDavenir)

    Je te débarrasse du tien quand tu veux

    sylvaa
    sylvaa      (réponse à newdays)

    Amen.

  • sortilege
    sortilege     

    surtout les bons élèves dans les classes multiculturelles qui tassent par le bas !!!!!!!

     JOHANN
    JOHANN      (réponse à sortilege)

    Vous avez entierement raison que dire de plus. BIEN DIT

    Jojobo
    Jojobo      (réponse à sortilege)

    Totalement d'accord! Et je rajoute que les enfants réussissaient à l'école quand les classes regroupaient des élèves de même niveaux qui progressaient ensemble ! Mettre un fourre tout déscolarise les bons éléments qui foutent le bo.del dans la classe parce qu'ils s'ennuient et de toute façons les mauvais n'avanceront pas plus vite bien au contraire , car incités à semer le trouble aussi. Résultat médiocrité pour tout le monde ! Tout est cassé depuis 68 , car depuis le laxisme est de mise et tout ça renforcé par la mixité et le collège unique ! Mixité en primaire et au lycée , oui . Au collège non, c'est la période de fragilité, ou l'éveil à la sexualité déstabilise les ados et l'évolution garçons filles n'est pas la même et crée des gênes et moqueries blessantes, face a l'amoureux(reuse). Et ne venez pas me parler du surnombre , car j'ai connu 35 élèves par classe et un bon niveau , mais aussi des classes qui étaient moins chargées avec des élèves de niveau faible ..... a vouloir toujours réformer, c'est plus le "progrès", c'est la régression totale ....

     JOHANN
    JOHANN      (réponse à Jojobo)

    Vous avez entièrement raison que dire de plus. BIEN DIT

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire