En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’autorisation de la recherche sur les cellules souches embryonnaires en débat à l’Assemblée

Mis à jour le
L’autorisation de la recherche sur les cellules souches embryonnaires en débat à l’Assemblée
 

Une loi sur l’autorisation de la recherche sur les cellules souches embryonnaires sera débattue ce mercredi à l’Assemblée nationale. Si une telle recherche pourrait permettre de soigner des maladies telles qu’Alzheimer, sa pratique pose des questions éthiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • aldamo
    aldamo     

    beaucoup de pauvres malades attendent peut être un espoir avec cette technique.une cellule n'a pas de cerveau et ce devrait être une grande conquete de la medecine

  • Ilian
    Ilian     

    chez les députés de l'assemblée nationale pour pouvoir débattre et délibérer d'un projet qui semble être une nécessité absolu pour l'avenir.

  • ravagésaisirexclue
    ravagésaisirexclue     

    la recherche n'a pas a être encadrée par des textes, en france comme d'habitude il y a toujours, des peurs, des tabous, et ce contresens absolu l'éthique, on en a rien à foutre de tout ça ! ! !

  • Il me semble
    Il me semble     

    que vous devriez pltôt opter pour une bite d'âne

  • mouaisssss
    mouaisssss     

    Il ne fallait pas inventer les vaccins, les antibiotiques et tutti quanti...

  • Elo08
    Elo08     

    Pour ma part, je suis tout à fait d'accord avec nvfklg, cela permettra d'avoir de réelles avancées en matière de soins, de traitement des plusieurs maladie.
    Certes, il y a toujours de dérapages, et de personnes, médecins incités par l'apat du gain à détourner les techniques, mais dans ce cas, ont-elles vraiment attendu la promulagation de cette loi, non! La preuve en belgique ou un médecin a fait en sorte que les parents choisissent le sexe de leur enfant, ou encore les couples gay qui vont déjà dans des pays étrangers pour avoir accès à la PMA. Mais cela reste malgré tout une extreme minorité, donc il faudrait ne pas avancer, ne pas progresser pour etre sur que cela reste interdit à une minorité qui le pratique déjà?????? Cela restera interdit, et si c'est découvert par les autorités chacun prendra ses responsabilités, mais dans l'attente, je pense que si on peu sauver un grand nombre de vie grace à ces recherches alors moi je suis pour.

  • kevhofland
    kevhofland     

    Malheureusement, si on autorise cette recherche, certains iront plus loin que ce qui est autorisé. C'est humain, et l'argent finira de convaincre les sceptiques. C'est le même procédé que l'euthanasie et la PMA. Certains médecins choisiront de se débarrasser d'un vieux un peu tôt, certains couple gay voudront un enfant fabriqué en laboratoire, si on lance la machine, le temps fera que les limites fixées au départ s'élargiront.

  • FADA 1er
    FADA 1er     

    Voilà l'apprenti sorcier de retour avec un nouveau motif pour valider une nouvelle inutilité et très coûteuse de surcroit !
    Revoyer le reportage d'hier, 06/07/2013 sur ARTE des apprentis sorcier américains stupides et incultes et vous verrez vers où ils veulent vous entrainer : le néant dans x années !
    Des fous, je vous dis. A quand je me fais greffer une que de cheval ou autre ... !!!

  • Refre
    Refre     

    Ce n'est pas la recherche qui est en cause ;quoique , mais la volonté de faire du fric sur le dos de l'humain . tout comme les OGM ,le gaz de schiste, la bombe nucléaire etc..etc.. belles avancées technologiques et il n'y a qu'à voir l'état de la terre ...L'exploitation de l'humain par l'homo-érectus-fricus-fricus ..Détruisons détruisons ensuite nous pleurerons .

  • nvfklg
    nvfklg     

    très bien à condition d'un encadrement strict et sous contrôle drastique ,pour une grande avancé médicale telle que les traitements pour parkinson, sclérose en plaque, Alzheimer, des maladies graves, qui aujourd'hui ne sont toujours pas guérissable malgré les recherches.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire