En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le ministère des Affaires étrangères a confirmé qu'il tablait sur "1.000 à 1.100 adoptions à l'étranger en 2014". (Photo d'illustration)
 

En dix ans, quatre fois moins d'enfants étrangers ont été adoptés en 2014, estime samedi le Quai d'Orsay. En France, 20.000 candidats à l'adoption en France ont un dossier en cours de validité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • ML
    ML     

    Le chiffre des adoptions nationales françaises étant stable depuis de nombreuses années, la baisse des adoptions internationales implique une baisse des adoptions tout court par les Français. Cela est vraiment regrettable, d'abord et avant tout pour les enfants, nombreux, sans famille, orphelins ou pas, en France ou à l'étranger. Et il est dommage que l'on oppose adoption nationale et internationale, l'objectif étant le même : donner une famille à un enfant, quelles que soient ses origines.

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Je pense que c'est plutôt une bonne chose dans le sens où l'on devrait privilégier l'adoption des enfants de nationalité française. Je trouve dommageable de déraciner des enfants de nationalités étrangères de leurs pays et de leurs cultures alors qu'il y a des enfants français qui cherchent à être adopter.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à BLACKJAK)

    En effet, mais je suspecte que la voix étrangère permet (dans certains pays) de contourner des restrictions/obligations à l'adoption. L'absolue priorité doit être donnée au bien des enfants, afin qu'ils ne soient pas transformés en marchandise et biens de consommation.

    BLACKJAK
    BLACKJAK      (réponse à Précurseur)

    Je suis d'accord avec vous.

  • Pseudome
    Pseudome     

    Beaucoup d'enfants sont victimes de violence, aussi, il faut que les adultes maîtrisent leur sexualité et la natalité. Et les enfants français sont prioritaires évidemment en France, il faut pouvoir les adopter bien-sûr, et éviter les cas comme Marina etc ...

  • contrelesabusdepouvoir
    contrelesabusdepouvoir     

    Vous remarquerez, si ce n'est pas déjà fait, qu'on entend jamais parler des enfants orphelins français. On ne voit jamais de reportages sur eux, leurs conditions de vie, leurs évolutions et également sur les grandes difficultés à adopter en France. Pour autant beaucoup sont en attente d'une adoption, d'autres ne "rentrent plus dans les critères adoptables" hélas car le système complique les situations, etc.

    Dan24
    Dan24      (réponse à contrelesabusdepouvoir)

    Il faudrait aller voir ce qui se passe sur un centre de la Dass de l'Yonne regroupant des bébés....;et dans quel conditions .....
    Mais c'est mal vue d'évoquer cela..... surtout suite au disparue de l'yonne....

  • sortilege
    sortilege     

    on a tout ce qu'il faut sur place !!!!

  • LIBERTE
    LIBERTE      

    RIEN D'ETONNANT....

  • Précurseur
    Précurseur     

    "La France, quatrième pays en matière d'adoption internationale"

    Pourquoi? Contrairement aux 193 autres pays derrière, il y a un problème plus important pour adopter en France?

  • Marie Amélie
    Marie Amélie     

    Aie ! Il ne reste plus qu'un seul commentaire. lol

  • R.I.P
    R.I.P     

    Menteur de chez menteur

Votre réponse
Postez un commentaire