En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Devant les juges ce jeudi, des sites de conseil juridique dénoncés par des avocats (photo d'illustration).
 

Ce jeudi, le tribunal correctionnel de Paris examine plusieurs dossiers de sites juridiques, poursuivis pour "exercice illégal de la profession d'avocat".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • JeyThePimp
    JeyThePimp     

    Le problème ici ce n'est pas le conseil qui est donné aux clients mais la rémunération alors qu'il existe des sites, forums, qui permettent d'adresser le même service, en toute légalité, gratuitement.
    Par exemple vous avez juritravail, forum permettant des échanges entre salariés, employeurs, juristes, professionnels et avocats en droit du travail.

    Les conseils sont donnés gratuitement, mais toujours en gardant à l'esprit qu'un cas particulier ne peut vraiment être traité que par un avocat qui s'occupera de votre affaire en ayant sous la main vos documents.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Mais non voyons, les avocats c'est "une garantie" enfin ! En plus c'est un avocat qui le dit dans l'article !!! MDR

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    La "garantie" d'un avocat ? Ah bon ? Y a des gens ici qui veulent témoigner de leur expérience, ils ont perdu un procès et ils ont été indemnisés en garantie par l'avocat ?? ;)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quand les gens préfèrent volontairement et consciemment payer des anonymes plutôt que des avocats, c'est que l'arnaque n'est pas là où on croit ... Comme le disent les types en question il y a des procédures où l'avocat n'est pas obligatoire. Ca n'interdit pas de se poser des questions et de demander à des gens qui en savent un peu plus que nous, avec le risque d'erreur supposé que chacun est libre d'accepter.

  • valgego
    valgego     

    Exact ,ce qui m'a sidéré , c'est l'archaïsme déconnecté complètement des réalités , d'une profession censée être au contact permanent de ce que la société révèle d'injustice . Pour moi , le juge est seul responsable de ce qu'il signe , les avocats se plient à ses exigences , et profitent des facilités qu'on leur permet . un juge digne de ce nom ,les remet à leur place , je l'avais déjà vu , hélas cela semble avoir bien changé ,à moins que je ne soie vraiment très mal tombé .

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    Absolument, en plus quand on commence on ne sait jamais ou les frais s'arrêtent. Donc il faut légiférer sur un tarif (au moins une plage). Car, il y a manque d'information et impossibilité de faire valoir la concurrence.

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    QUE FAIRE ?

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    ABSOLUMENT même expérience, jamais vu une profession pareil (ne pas généralisé mais vrai pour l'avocat que j'ai rencontré). Si je me comporte comme ça dans mon travail, je suis viré sur le champs.

  • Nelson
    Nelson     

    Alors tant pis pour ceux qui ne peuvent pas se payer d'avocats

  • valgego
    valgego     

    Cas personnel , huit erreurs , des omissions ,des détournements passés sous silence ,des surestimations de revenu , des minorations de charge , toutes en ma défaveur dont une , d'addition à 4 chiffres de 400 euros sur un total de 1100 euros , le non-respect des dispositions de l'article 252-1 , la non audience caractérisée où le plaignant est prié de se taire avant d'avoir ouvert la bouche ,pour écouter la façon dont son avocat méconnait son dossier , Ordonnance signée du juge et chiffrage établi malgré les justificatifs fournis , sur la base d'on ne sait quelle collusion (pour rester courtois) entre 2 avocats Procédure en appel inévitable ,et encombrement de la cour d'appel du seul fait des manquements du tribunal , de ce qui apparait comme une falsification des chiffres pour aboutir à un compromis (pour ne pas dire une compromission )sur une décision prise manifestement avant l'audience avec un "ressenti" ne correspondant à aucune réalité et de la non vérification d'une procédure signée . Je plains de tout mon coeur le pauvre homme qui n'a pas les moyens ,au XXI siècle , de s'offrir la justice des plaideurs de Molière , je comprends fort bien qu'il prenne des raccourcis , et que des gens généreux contribuent à mettre un terme à de tels agissements .

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire