En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • Colibrick
    Colibrick     

    De violents incidents gâchent la fête du PSG :
    Affrontements entre ultras et CRS, véhicules et vitrines vandalisés à quelques encablures de la tour Eiffel: des incidents ont gâché lundi les cérémonies au Trocadéro pour le troisième titre du PSG.
    Devant l’ampleur des incidents, le club et son parraineur Nike ont préféré annuler la mini-croisière que devaient faire les joueurs sur la Seine pour saluer leurs supporters et exhiber leur trophée.
    A 21h00, le calme était revenu sur la place du Trocadéro, rouverte à la circulation. Mais en contrebas, des supporters continuaient à faire face aux forces de l’ordre sur le pont menant à la Tour Eiffel, où certains ont même pillé un autobus de touristes, selon des images de télévision.
    Un photographe de l’AFP a également assisté à des incidents sur les Champs-Elysées, où des débordements avaient déjà éclaté lors des premières célébrations des supporters parisiens lors de la nuit précédente. Ils avaient entraîné 21 interpellations, le placement en garde à vue de trois personnes et 16 blessés parmi les forces de l’ordre, selon une source policière.
    Après la remise du trophée, plusieurs centaines de supporters, répartis en différents groupes, y avaient affronté pendant des dizaines de minutes les CRS, leur lançant des barrières de sécurité ou du verre pilé, a constaté un journaliste de l’AFP sur place. Les forces de l’ordre ont répliqué en jetant des grenades assourdissantes.
    Les premiers incidents avaient éclaté vers 18h20, peu après l’heure prévue pour la remise du trophée aux joueurs. Certains ultras avaient d’abord jeté des fumigènes sur les stewards du club, puis des supporters avaient escaladé un échafaudage installé le long du palais de Chaillot, retardant les festivités.
    Les joueurs n’ont pas pris le temps de s’adresser à la foule comme cela était prévu et ne sont finalement restés que cinq minutes sur le podium, encadré par un nombre visiblement insuffisant de stewards du club. La foule a également envahi la tribune réservée à la presse, poussant les journalistes à l’évacuer dans le chaos.
    Les supporters parisiens ont envahi l’avenue des Champs-Élysées cette nuit pour fêter le sacre du PSG.
    Quand à la nuit précédente, vers 3 heures du matin, certains supporters venus sur les Champs-Elysées fêter la victoire ont vandalisé des boutiques comme celles du magazin Vuitton.
    Plusieurs terrasses de bars ont également été retournées.
    Des scooters ont également été renversés.
    France Info raconte sur son site: « Des vitrines de magasins ont été brisées par une poignée de casseurs, sont certains ont réussi à pénétrer à l’intérieur, provoquant la charge des CRS. » 13/05/13

  • Persona Non Grata
    Persona Non Grata     

    " 226 gardes à vue levées," ..... normal ! ils ne savaient plus où les mettre : le Vel d' hiv a été détruit en 1959 et le camp de Drancy est fermé aussi !

  • Evelyne75
    Evelyne75     

    La désinformation de la part des médias, les politiques sont aussi sur la même ligne, entendre Mme Ruth Elkrief sur BFMTV, juger de façon « impartiale » l’idéologie des participants à la manif « jour de colère » traitant tous les participants de fascistes, racistes, extrémistes de droite (les plus laids et mauvais). Non, Madame pour avoir participé à ce jour, c’est sous la pluie, pendant des heures, que nous avons manifesté défilé pour hurler notre COLERE à l’encontre de ce pitoyable président. Mme Elkrief je suis choquée qu’aucun membre responsable de votre hiérarchie, au sein de votre direction ne remette pas en cause vos propos outranciers et calomniateurs

  • boris2749
    boris2749     

    Des noms qui renvoient à des articles parus dans Atlantico.fr, une sacré agence d'infos libres.

  • boris2749
    boris2749     

    Agence info libre c'est du flan. Une recherche faite sur un nom renvoi aux sites : cercle des volontaires et dans la rubrique "notre réseau" et bien l'évidence saute aux yeux, c'est l'extrême droite qui est derrière tout cela.

  • boris2749
    boris2749     

    Pardon, erreur d ema part. Les journalistes sont : David alias Capitaine Anderson, Jonathan Moadab, Ugo Passuelo, Maurice, Lisandro Dias, Anthony et Polo et du dessinateur Olive.

  • boris2749
    boris2749     

    Agence Info Libre : que des liens vers des articles parus dans des journaux français ou étrangers - pas de signature - pas de noms des administrateurs du site... Il y à des questions à se poser.

  • orangette
    orangette     

    car tout ce qui ne va pas dans le sens du gouvernement c'est FN, fachos,etc etc??? j'ai moi même suivis agence info libre et ce qui c'est passé est simplement scandaleux...

  • traffic84
    traffic84     

    va te coucher prend tes gouttes et laisse le fn faire son chemin

  • traffic84
    traffic84     

    on aimerait autant d arrestation quand les voitures brulent

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire