En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Image extraite d'une vidéo de propagande montrant Maxime Hauchard, jihadiste français formellement identifié, à la différence de Mickaël Dos Santos pour lequel des doutes subsistent. Le 17 novembre 2014.
 

Alors que le parquet de Paris rappelle qu'il n'a jamais parlé d'une identification formelle de Mickaël Dos Santos, un Français soupçonné d'apparaître sur une vidéo de propagande de Daesh, le doute grandit quant à l'identité du présumé jihadiste. Mais comment les jihadistes sont-ils identifiés par les services de renseignements français? Eléments de réponses.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • sylvaa
    sylvaa     

    Il faudra quand même arriver à regarder la réalité en face.
    Les fondamentalistes de l'islam pensent que le moment est arrivé. Le temps des actions sporadiques qui ont entretenu le climat que l'on sait depuis des décennies, est terminé; l'actio à l'échelle mondiale semble être initiée par l'exigence à l'accession au statut d'ETAT.
    Les petites structures disséminées dans les pays fragilisés par leur état dit "d'émergence", n'ont plus que la solution de se lancer dans une surenchère de "soumission" à l'autorité auto-proclamée d'un véritable "Etat" guide de référence.

    La nature même, par "construction", de l'idéologie de l'islam, rend possible (voire même sciemment prévue par l'absence de possibilité d'éxegèse...) la véritable "prise d'otage" de ses fidèles par les illuminés fondamentalistes.

    Ce qui est enclenché, c'est "l'officialisation" de l'éradication physique, culturelle, spirituelle, de tout ce qui n'est pas "islam". C'est la mémoire universelle multicuturelle qui doit être effacée, jusqu'à prétendre ne jamais avoir existé autrement que référence au mal absolu.

  • ET
    ET     

    Même si c'est pas Mickaël Dos Santos sur la vidéo on s'en fout, il est quand même bien parti en Syrie et fait parti des jihadistes.

  • Yoannbzh
    Yoannbzh     

    Si les services français se sont trompées (encore), ça fera du bruit. Et j'espère qu'il y aura des excuses et des démissions en vue !!!

Votre réponse
Postez un commentaire