Les jeunes Français de plus en plus pauvres

Le constat est alarmant. L’institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire révèle que les jeunes sont de plus en plus touchés par la précarité ces dernières années.

Julie Guillot
Le 03/12/2012 à 22:23

La crise accroît la fracture sociale entre les jeunes en France, "les plus fragilisés" et sans diplômes ayant "le moins d'atouts" pour y faire face, prévient un rapport rendu public lundi, qui relève que plus de deux jeunes sur dix sont frappés par la pauvreté.
    
"Il est encore plus difficile désormais de parler au singulier de la jeunesse, tant on assiste à une accentuation de la polarisation de cette population", souligne Olivier Toche, directeur de l'Institut national de la jeunesse et de l'Education populaire (Injep) à l'origine de ce rapport.
    
La part des 18-24 ans vivant sous le seuil de pauvreté (quelque 960 euros par mois) a atteint 22,5% en 2009 (contre 17,6% en 2004). Dans les Zones urbaines sensibles (ZUS), le taux dépasse même 40%, alors qu'il est de 13,5% pour l'ensemble de la population, relève ce volumineux document, qui montre que plus d'un million de jeunes sont ainsi confrontés à des situations de grande précarité.
    
Le rapport note que "l'augmentation du taux de chômage des jeunes et la précarisation des conditions d'emploi constituent les principales causes de basculement dans la pauvreté".

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?