En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ravisseur présumé est toujours incarcéré en Allemagne.
 

La jeune fille enlevée dans le Gard lève le voile pour la première fois sur sa semaine de captivité, dans un témoignage diffusé dimanche sur M6.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Bamboula
    Bamboula     

    Pourtant il y a un temps pas si lointain ou les îlotiers patrouillaient par 2 avec leur sifflets et ils étaient respectés, j'étais petit mais je m'en souvient très bien et les rues étaient tranquilles. Ils pouvaient intervenir rapidement et le panier à salade n'était jamais loin, maintenant on à des caméras à chaque coin de rues qui ne servent à rien hormis constater l'infraction et la diffuser à la tv. Appelez un poste de police, le temps de vous être identifié, que ça soit confirmé et que vous ayez raconté les faits la victime est morte et presque enterrée. Les banlieues sont devenues des dortoirs ou les forces de l'ordre n'existent pas, ce qui m'étonne le plus c'est que les habitants ne se soient pas encore réunis en milices mais ça va venir même si je connais les débordements que ça implique. C'est chacun pour sa peau dans ce monde et si on ne peut rendre justice soit même ça reste la seule solution quand elle ne fonctionne plus.

    David.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Dans notre société désarmée il n'y a rien de plus facile que d'enlever une ado. Dans un pays civilisé l'agresseur se serait vidé de son sang le temps que l'ambulance arrive, et on aurait donné une médaille à la victime. Mais on est en France. @Bamboula dans AUCUN et je dis bien AUCUN pays la criminalité n'a été supprimée. Il faut simplement comprendre qu'il y a la criminalité "professionnelle" qui peut être combattue et la criminalité compulsive qui frappe au hasard. Et là l'état n'y peut rien. Aucune police n'est capable de rester 7/24 derrière les citoyens. La seule chose à faire est de donner aux gens la possibilité de se défendre et de rétablir l'équilibre contre un agresseur qui maximise toujours ses chances de succès (surprise, force physique, nombre, etc...). Par les armes, par la surveillance, etc ... Les pratiques policières c'est bien pour venir après coup pour identifier les cadavre et mener le criminel devant un juge qui s'empressera de le relâcher. D'ailleurs peut être qu'un jour les gens arriveront à faire la différence entre les juges, pouvoir judiciaire, et le gouvernement, pouvoir exécutif. On ne vote que pour l'exécutif, le judiciaire, lui, il fait ce que bon lui semble. Alors concernant les récidivistes qui n'ont pas eu de peines assez lourdes, c'est à peu près aussi utile d'adresser vos revendications au gouvernement que de les balancer directement dans les toilettes.

Votre réponse
Postez un commentaire