En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le tribunal de grande instance d'Evry, où siègent les assises de l'Essonne, ici le 26 novembre 2013.
 

Ce lundi s'ouvre devant les assises de l'Essonne un procès hors norme: celui d'un "serial séducteur" soupçonné d'avoir tué sa femme et tenté d'assassiner une autre compagne pour toucher leur assurance décès.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • LadyTaps
    LadyTaps     

    Cette histoire n'a rien à voir avec Fiona !!!
    Il y a eu plusieurs documentaires sur ce type et franchement, difficile de douter, ce type est coupable !!! bizarre quand même de souscrire des assurances vies deux mois après une rencontre??? Ha mince, en plus elle meurt !!! Pas de bol mais plutôt bien anticipé...

  • sterlingroswell
    sterlingroswell     

    la censure fonctionne a plein regime sur bfm !! c'est pas grave, on a l'information qu'on voulait (et dont on se doutait). pour le reste, rendez vous le 25 mai dans les urnes !

  • clovispremier
    clovispremier     

    3 reactions il y a du avoir des commentaires de sauter ou les gens en on marre de voir leur commentaire dispataitre

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Décidément je ne comprend pas comment fonctionne les règles de présomption d'innocence dans les médias. Détention provisoire depuis 4 ans ? Un greffier aurait-il mis sont dossier en dessous d'une pile ? Quand on pense aux dépenses extraordinaire de moyens, d'effectifs, de temps de travail, d'argent du contribuable, investis soit dans l'acharnement contre un ancien président, soit dans le traitement des dossiers d'ultra récidivistes qui devraient, eux, être en prison depuis longtemps, sans parler de ce réflexe de confier à un juge une mesure un peu impopulaire, on pourrait avoir une justice autrement plus réactive si le job était fait un peu plus intelligemment.

Votre réponse
Postez un commentaire