En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
gendarmerie
 

Une vingtaine de jeunes femmes, originaires de Guinée-Équatoriale ou du Nigeria, qui étaient exploitées et devaient se prostituer, ont vu leurs proxénètes interpellés par les gendarmes en Isère.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire