En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
A police officer stands guard in the hearing room that will host a six weeks trial of 12 persons who are accused of Sofiane Tadbirt and Kevin Moubissi murder, on November 2, 2015 at Grenoble courthouse. AFP PHOTO / JEFF PACHOUD  JEFF PACHOUD / AFP
 

Après s’être vu refusé un arrêt de travail de la part de son médecin, un homme est revenu au cabinet armé d’un fusil quelques minutes plus tard. Il a ouvert le feu à l’intérieur du bâtiment après avoir menacé la praticienne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Ben voyons!! Où il n'y a pas de gêne il n'y a pas de plaisir!!!Au schnouff point / barre! C'est un gd malade!

  • Régis Grovin
    Régis Grovin     

    A t il tiré sur le médecin, ou sur le mobilier? Le commentaire où je signale que le titre et l'article se contredisent a disparu... Une habitude sur ce site, mais peut être au moins pourriez vous rectifier?

    Jacluc33
    Jacluc33      (réponse à Régis Grovin)

    Meme s il n avait tiré que sur le mobilier , trouveriez vous normal ce type de comportement ?

  • Dorian21
    Dorian21      

    Ben il l'a son arrêt de travail maintenant

Votre réponse
Postez un commentaire