En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Inquiétudes après l'adoption d'une proposition de loi sur la résidence alternée

Père
 

Alors que la proposition de loi sur la résidence alternée des enfants a été adoptée en commission à l'Assemblée nationale, les associations de défense des femmes victimes de violences conjugales craignent que ce texte n'aggrave leur situation.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • David Duval
    David Duval     

    Les chiffres font peur quand même seul 18,8% des pères demandent la garde alternée et l'obtiennent dans 17,3% donc sur 1000 pères séparé seulement 188 demande la garde et seulement 32/1000 l'obtiennent .... donc 968 obtiennent la garde avec la pension alimentaire les allocations les apl et la prime activé renforcé parents isolé pour certaines .... c'est aussi 968 procédure potentielle devant le jaf avec 1936 représentations d'avocats et leurs frais potentielles et celà juste pour 1000 pères comprenons que la garde alternée quand elle est en place stop net le processus plainte/recours gavage des avocats
    Et que des psychologue demande qu'il n'y ai pas de garde alternée en dessous de 6 ans c'est une honte un papa n'est pas capable de s'occuper correctement d'un enfant en dessous de cet âge ? Il est pas capable l'enfant en dessous de 6 ans de comprendre que papa et maman ne vivent plus ensemble ? Quid des pères célibataires ayant la garde exclusive ? On place leurs enfants jusqu'à leurs 6 ans ?

Votre réponse
Postez un commentaire