En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Tuerie de Chevaline: un homme arrêté, l'enquête est relancée

Le portrait-robot d'un homme recherché dans le cadre de l'enquête sur la tuerie de Chevaline, diffusé en novembre dernier.
Le portrait-robot d'un homme recherché dans le cadre de l'enquête sur la tuerie de Chevaline, diffusé en novembre dernier. - © DR

Originaire de Haute-Savoie, il a été arrêté à proximité de Chevaline, où une famille de Britanniques d'origine irakienne et un cycliste français avaient été abattus en septembre 2012.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
8 opinions
  • lazareto,

    Bravo aux gendarmes qui font un travail extraordinaire l un des métiers les plus contraingants ils sont courageux et exemplaires , des qualités très rares de nos jours.ils ne passent pas leur temps à se plaindre et réclamer toujours plus deffectifs EUX.

  • Francois Boursaus,

    Je doute fort qu'un procureur, sorti de l'ENM puisse sortir une telle énormité: " cet homme, même placé sous le régime de la garde à vue, n'est à ce stade de l'enquête pas considéré comme suspect".

    Pas de soupçons, pas de suspect, pas de GàV.

    Article 62-2 du Code de Procédure Pénale:
    "La garde à vue est une mesure de contrainte décidée par un officier de police judiciaire, sous le contrôle de l'autorité judiciaire, par laquelle une personne à l'encontre de laquelle il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu'elle a commis ou tenté de commettre un crime ou un délit puni d'une peine d'emprisonnement est maintenue à la disposition des enquêteurs. "

    Que vous, journalistes, respectiez pour une fois, la présomption d'innocence en ne parlant pas "d'assassin présumé", "de coupable présumé", c'est une chose.

    Que vous fassiez en sorte de publier le plus d'informations (ou bien souvent de bêtises) possible, sans égard pour l'effet que cela puisse avoir pour les intéressés, ou pour la psychologie de vos infortunés lecteurs, en est une autre.

  • Christophe78,

    Avant de faire le point sur l'enquête, le procureur de la République avait fustigé la diffusion, mardi, par BFMTV, de photos montrant la scène de crime de Chevaline et le corps du cycliste tué. Eric Maillaud prétend que cela «a profondément choqué les membres des familles des victimes, notamment cette photo où l'on voit le corps du cycliste allongé certes le visage flouté, où l'on devine à travers le pare-brise le corps de Saad al-Hilli».

  • CogitoErgoSum,

    Je ne sais pas pourquoi, mais je n'y crois pas....

  • danytou,

    Quand on n' en sait pas plus , il vaut mieux se taire !

  • canardeur,

    ca ressemble a l affaire dominici ont dirait,un coupable ideal pour boucler l affaire?

  • rebelle80,

    @boris2749
    on parie ? on va certainement y avoir droit ! il aura sans doute fait partie d'un groupe d'extrême droite !!! je le sens bien !!! il faut bien "tuer" ce qui les gêne

  • SouSou,

    Et ma grand-mère, était la passagère.....

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •