En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Dans la zone d'attente de l'aéroport de Roissy, en 2003. (photo d'illustration)
 

Arrivé avec un faux passeport, un petit garçon de 8 ans originaire des Comores est retenu seul depuis dix jours dans la zone d'attente de l'aéroport de Roissy. Il risque l'expulsion. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • 109600
    109600     

    Encore une histoire pour faire pleurer Margot dans les chaumières.

  • sortilege
    sortilege     

    il a bien retenu la leçon , faire le bazar pour ne ps être remis dans l'avion et ensuite d'autres suivront !!!!!!

  • sortilege
    sortilege     

    quelle horreur , qu'il dégage et la tante avec !!!!!!

  • 109600
    109600     

    Une personne qui ne peut prouver qu'elle est la mère d'un enfant circulant avec une fausse identité qui devait être hébergé par une femme qui ne peut prouver elle aussi qu'elle est la tante de cet enfant.
    Si ce n'est pas un trafic de gosses, cela y ressemble fortement.

  • sg0101
    sg0101     

    C'est toujours très facile de trouver des coupables pour tout !!! fuir la guerre, la misère... me paraît plutôt légitime !!!! Un peu d’humanité dans ce monde de cruauté ferai du bien !!!!

  • sg0101
    sg0101     

    C'est toujours très facile de trouver des coupables pour tout !!! fuir la guerre, la misère... me paraît plutôt légitime !!!! Un peu d’humanité dans ce monde de cruauté ferai du bien !!!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est atroce, pourqu'oi ne le renvoie-t-on pas chez lui le petit de 8 ans ? mais où sont ses parents, tolérerait-on cela de parents français?

    MOA01
    MOA01      (réponse à beaudolo)

    L’horreur c’est les parents qui envoient leurs enfants avec de faux papiers pour pouvoir obtenir le regroupement familial… pas la police de l’air et des frontières qui fait son travail !

  • kalispera
    kalispera     

    Gràce aux assocs il va rester un peu plus longtemps en zone d'attente au lieu de rejoindre sa famille, bravo ! De plus ce serait un très mauvais signal de le garder, les parents jouent sur notre corde sensible alors que les enfants ne sont qu'un outil à l'immigration

    MOA01
    MOA01      (réponse à kalispera)

    En effet car les parents envoient leurs enfants avec de faux papiers pour pouvoir obtenir le regroupement familial… pas la police de l’air et des frontières qui fait son travail !

  • solitaire
    solitaire     

    Retour à la case départ, rien à faire,notre pays devient une poubelle, pas de sentiments, même traitement pour tous le monde, sa devient bisounours. ... Et pour ceux qui accepte, faut réfléchir ces la porte ouverte à tous,parce que si sa passe pour lui,sa va devenir la ruer à roissy et après, vous reflechisseraitais trop tard. A bonne entendeuro.

  • Rians83
    Rians83     

    Ce n'est pas un risque c'est une obligation.
    N'oubliez pas qu'il y a eu un référendum pour savoir si les Commores voulaient ou pas être Français. Des amis enseignants sont en poste là-bas et ont du mal à vivre dans le dernier département français en titre suite aux migrants qui viennent en masse sur Mayotte pour profiter des largesse de la France avec une loi adaptée à l'islam. Depuis des décénies on de moque de nous et de notre portefeuille. En déplaise au Pape François.

    kalispera
    kalispera      (réponse à Rians83)

    Tout faux, les Commores ont voté pour l'indépendance dans les années 70 seule Mayotte est française et les commoriens clandestins s'y ruent, la moitié de la population de Mayotte est clandestine et engorge les services hospitaliers les maternités en particulier

    MOA01
    MOA01      (réponse à kalispera)

    et pour les allocations...

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire