En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
EN IMAGES - Le site de Notre-Dame-des-Landes évacué
 

La police a commencé à évacuer les zones occupées du futur aéroport. Sur le terrain, militants et journalistes témoignent en photos.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • portail
    portail     

    dis-donc alain, tu écris bien mais tu connais peu le dossier...
    bien entendu le sujet d'aujourd'hui est de défendre 2000 ha de terrain voué à être bétonné, dont la forêt de rohanne, lieu des violences que tu vois, qui doit être rasée en décembre. Et c'est sans compter toutes les infrastructures qui vont voir le jour dans ce bocage préservé, zone à 98% humide (autoroutes, tram-train, parkings, zones commerciales, etc.). Pourquoi en arrive-t-on à ce genre d'affrontement ? Parce que depuis des années que le projet est lancé, l'Etat (PS+UMP) et son copain Vinci, constructeur et concessionnaire pendant 55 ans, ne font que passer en force : enquête d'utilité publique précipitée, non-respect des règlementations européennes (loi sur l'eau, création de nouvel aéroport), chiffres du dossier truqués (non prise en compte du coût de construction des moyens d'acheminement), dialogue inexistant avec un collectif de 45 associations dont des groupements d'élus opposés au projet, des pilotes de ligne, des citoyens vigilants qui en ont assez que 250 millions d'euros du public soient injectés dans un projet hallucinant dont le bénéficiaire sera Vinci (alors qu'on nous bassine qu'il n'y a plus d'argent pour les hôpitaux ou l'éducation), et sourde oreille absolue aux alternatives proposée (aménagement de l'aéroport existant loin d'être saturé, aménagement de la piste qui soit dit en passant sera maintenue pour Airbus donc il ne s'agit pas d'un transfert mais bien d'une création d'aéroport), ainsi que mépris total des contre-expertises élaborées par des cabinets indépendants. Ca fait beaucoup, non ? Sur le terrain juridique l'Etat ment : il reste des recours en attente au niveau européen, mais quel juge va oser s'opposer à Vinci ? Quel politique va s'opposer à Vinci ? Les gens que tu vois vivent sur ce secteur depuis bien longtemps et tout ce passait très bien jusqu'à ce que les forces de l'ordre arrivent en octobre pour les expulser, donc ceux qu'on nous fait passer pour des éco-warriors ou des casseurs en manque d'affrontement ne sont que le dernier maillon d'une énorme manipulation. Que dit ce voisin ? qu'il y avait d'autres solutions ? Mais on en propose tous les jours des solutions !! Dont celle de prendre UN MEDIATEUR et d'ouvrir un dialogue. Mais Ayrault ne veut pas. Il passe en force et ça fait sensation dans des reportages de 1'17.

  • Alain Blond Peaucellier
    Alain Blond Peaucellier     

    Dommage ! De jolies petites maisons en bois démolies pour rien. Une seule de ces petites maisons en bois construite dans mon jardin aurait contribué au bonheur de ma famille.

Votre réponse
Postez un commentaire